Pierre Karl Péladeau, personnalité de l’année

Sondage - Pierre Karl Péladeau, personnalité de l’année

Pierre Karl Péladeau© Agence QMI / Sébastien St-Jean

MONTRÉAL – Le président-directeur général de Quebecor, Pierre Karl Péladeau est la personne la plus marquante dans le domaine économique en 2010 selon les répondants d’un sondage Léger Marketing effectué pour le compte de l’Agence QMI.

En 2010, M. Péladeau a occupé le centre de la scène de la presse économique québécoise, alors que plusieurs événements entourant l’entreprise dont il tient les rênes ont fait l’actualité.

La filiale Vidéotron de Quebecor a lancé en septembre un nouveau réseau sans fil 3G au Québec. Trois mois plus tard, plus de 40 000 clients avaient choisi Vidéotron pour leur service de téléphonie mobile hautement évoluée.

Pierre Karl Péladeau est aussi associé au retour des Nordiques à Québec, puisqu’il a exprimé son désir de devenir propriétaire d’une équipe professionnelle de la LNH.

M. Péladeau s’est également retrouvé dans l’actualité en raison d’un conflit de travail au «Journal de Montréal», qui dure depuis presque deux ans. Ce conflit de travail a été marqué en octobre par le rejet des offres de règlement patronales par les syndiqués du quotidien de la rue Frontenac.

À l’automne, M. Péladeau a fait la couverture du magazine «L’Actualité» où un long article signalait notamment sa personnalité combative et son amour du vélo. Le magazine «Report on Business» du quotidien torontois «The Globe and Mail» a aussi consacré une de ses couvertures à l’homme d’affaires québécois, en le nommant cet automne «p.-d. g. de l’année» aux côtés de Jim Shaw, de Shaw Communications, et d’Anthony Lacavera, de Globalive.

Enfin, M. Péladeau a aussi fait parler de lui en 2010 en raison de la poursuite l’opposant au grand patron de Radio-Canada, Sylvain Lafrance. M. Lafrance est poursuivi après avoir dit dans une entrevue au journal «Le Devoir» que M. Péladeau «se promenait comme un voyou». M. Lafrance faisait référence à la décision de Quebecor de suspendre ses paiements mensuels au Fonds canadien de télévision en 2007.


Vidéos

Photos