Montréal aura des «cool taxi»

Pour contrer l'alcool au volant - Montréal aura des «cool taxi»

L’industrie du taxi de Montréal rendra disponible dans les prochaines semaines des bons d’achat valides dans tous les taxis de la métropole, les «COOL TAXI». © Agence QMI / Luc Cinq-Mars


Sarah-Maude Lefebvre

MONTRÉAL - Le cri du coeur des pères des trois adolescentes qui ont été grièvement blessées cet été, dans un accident d’auto à Ville Mont-Royal, a été entendu: l’industrie du taxi de Montréal se joint à la lutte contre l’alcool au volant chez les jeunes et rendra disponible dans les prochaines semaines des bons d’achat valides dans tous les taxis de la métropole, les «cool taxi».

La semaine dernière, François Rozon, dont la fille Justine devra désormais être nourrie par voie intraveineuse jusqu’à la fin de ses jours, avait demandé à l’industrie du taxi de «faire sa part».

Son idée était de créer un billet de paiement valide pour toutes les compagnies de taxi que les parents pourraient offrir à leurs enfants afin de leur assurer un retour sécuritaire à la maison.

Les «cool taxi»

Sa demande n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. À l’occasion d’une rencontre réunissant tous les partenaires de l’industrie montréalaise, la fin de semaine dernière, il a été décidé de mettre sur pied le projet «Un taxi pour la vie».

D’ici Noël, les Montréalais pourront se procurer des bons d'achat «cool taxi» sous forme de coupures de 5 $ et 10 $ auprès des compagnies de taxi. Ceux-ci seront acceptés par les chauffeurs à titre de paiement, comme de l’argent comptant.

«Cela n’a pas été compliqué de convaincre tout le monde. Nous avons tous des enfants et voulons tous réduire le nombre d’accidents qui impliquent nos jeunes. Il faut absolument tenter de faire comprendre que ce qui est vraiment cool, c'est de ne pas conduire sa voiture après avoir bu», a dit Dory Saliba, président de la section montréalaise du Comité provincial de concertation et développement de l'industrie du taxi.

Une « belle victoire » pour les trois pères Contacté par téléphone mercredi, François Rozon ne pouvait dissimuler sa joie lorsqu’il a appris «cette excellente nouvelle».

«Je suis tellement content. J’avais l’impression que ça prendrait beaucoup plus de temps que ça avant que l’industrie du taxi adopte mon idée. J’espère que toutes les autres villes du Québec emboîteront le pas», a-t-il commenté.

Nicola Di lorio, dont la fille Claudia a été blessée dans le même accident que Justine Rozon, s’est pour sa part dit «surpris, heureux et soulagé».

«J’encourage tous les parents à offrir ces coupons à leurs jeunes. C’est un beau cadeau de Noël», a-t-il dit.

Justine Rozon, Claudia Di Iorio et Évelyne Méthot, toutes trois âgées de 16 ans, ont subi de graves blessures lorsque la voiture dans elles se trouvaient a embouti un arbre, dans la nuit du 24 juillet, à Ville Mont-Royal. Plongée dans le coma pendant trois semaines, Justine devra être nourrie par voie intraveineuse pour le reste de sa vie. Claudia, qui est demeurée dans le coma pendant un mois, a aussi souffert d’une fracture du bassin. Évelyne a subi des fractures multiples sur l’ensemble de son corps.

Le conducteur du véhicule, Laurent Raymond, a été accusé la semaine dernière de conduite avec facultés affaiblies, de conduite dangereuse et de négligence criminelle ayant causé des lésions. Le Montréalais de 18 ans se voit également reprocher d’avoir participé à une course de rue.


Vidéos

Photos