Lorsque transsexualité rime avec itinérance

Montréal - Lorsque transsexualité rime avec itinérance

Les transsexuels à Montréal doivent quotidiennement surmonter une foule d’obstacles.© Agence QMI / Joel Lemay


Laurent Dionne

MONTRÉAL – Communauté méconnue et souvent ignorée de la population, les transsexuels à Montréal doivent quotidiennement surmonter une foule d’obstacles. Préjugés, discrimination, rejet et itinérance, la liste est longue. Une levée de fonds était donc organisée, samedi soir, pour financer «les fonds pour logements d’urgence», dans lesquels les transsexuels sont souvent refusés.

Des performances aux vidéos en passant par la poésie, l’événement «Nous vivons ici !» se tenait au Café Cléopâtre, situé sur la rue Saint-Laurent.

«C’est pour les personnes travesties et transsexuelles qui sont dans la rue et qui sont refusées dans les systèmes de refuges d’urgence. Donc les fonds sont dédiés à aider ces personnes quelques nuits, en les hébergeant dans des hôtels», indique Nora Butler, une des organisatrices de l’événement.

Faisant parti de l’organisme communautaire Action Santé Travestis et Transsexuels du Québec, Mme Butler soutient que chaque semaine, de nouveaux cas de transsexuels qui doivent faire face à l’itinérance sont recensés.

Un problème d’identité

Puisque les logements d’urgence ne sont pas les mêmes pour les hommes et les femmes, un problème quant à l’identité des transsexuels survient fréquemment.

«Il n’y a aucune politique dans les refuges qui répondent à la question de la place des transsexuels dans ces établissements. C’est très difficile d’obtenir un changement d’identité légal, notamment au niveau du sexe.»

«Donc, par exemple, une femme transsexuelle qui se présente dans un refuge pour femmes, mais qui a un nom masculin sur sa carte et qui est décrite comme étant de sexe masculin, peut se faire refuser», ajoute Mme Butler.

Selon elle, ce problème d’identité se reflète à tous les niveaux de la société, allant jusque dans les prisons. En effet, les hommes ayant changé de sexe pour devenir une femme sont placés dans les mêmes établissements que les hommes, ce qui cause des problèmes pour leur sécurité.


Vidéos

Photos