Les québécois ne comptent pas sur leurs parents

Études - Les québécois ne comptent pas sur leurs parents

MONTRÉAL - Les parents québécois sont les plus radins au Canada quand vient le temps de payer les études de leurs enfants selon un sondage Environics Research mené pour le compte de TD Canada Trust.

Selon le sondage, 71 % des parents québécois paient moins du quart des études de leurs enfants, ce pourcentage est de 60 % à l’échelle canadienne. Au Québec, seulement 4 % des élèves affirment que leurs parents vont payer plus des trois quarts de leurs études alors que la moyenne nationale est de 10 %.

Toujours selon le sondage, 40 % des étudiants québécois puisent dans leurs économies amassées grâce à un emploi d’été pour payer la totalité de leurs frais de scolarité. Toutefois, la moitié d’entre eux pensent que ce revenu ne sera pas suffisant.

Endettement

Une donnée plus inquiétante, 48 % des étudiants québécois devront contracter un prêt ou avoir recours au crédit pour payer leurs études et seulement 17 % ont vu leurs parents contribuer à un Régime enregistré d'épargne-études (REEE). 74 % des répondants prévoient être endettés à l’obtention du diplôme.

Le sondage a été mené auprès de 1 001 adultes âgés de 18 à 24 ans, y compris 231 du Québec, qui sont actuellement inscrits, prévoient s'inscrire ou ont été inscrits dans les deux dernières années à un programme d'études postsecondaires. Les données ont été recueillies entre le 13 et le 23 juillet 2010.


Vidéos

Photos