Paul Desmarais est-il en santé?

Mathieu Turbide
Le Journal de Montréal

Power Corporation entretient le plus grand mystère autour de l'état de santé de son plus important actionnaire, Paul Desmarais.

La santé de l'homme le plus riche du Québec, qui est âgé de 83 ans, est chancelante depuis quelques mois. À la mi-juin, il a dû être soigné d'urgence au Centre hospitalier Saint- Joseph de La Malbaie.

Depuis, le président du comité exécutif de l'empire Power serait en «vacances» dans son domaine de Sagard, mais la direction de Power Corporation refuse d'en dire plus et ne répond pas directement à toutes les questions.

«La condition de santé de M. Desmarais n'a pas changé depuis quelques mois. Il a un rythme de vie normal pour une personne de son âge», résume au Journal le vice-président de Power, Edward Johnson, sans vouloir en dire plus.

Toutefois, selon certaines informations, plusieurs proches de M. Desmarais se seraient rendus à son chevet au cours des dernières semaines, son fils ayant même interrompu des vacances dans l'Ouest américain.

Des médecins, notamment un neurologue, se seraient rendus à Sagard, d'urgence -en avion et en hélicoptère -pour soigner M. Desmarais, information que le porte-parole de Power Corp n'a pas nié ni confirmé.

Jobs et Buffett

L'état de santé des hauts dirigeants des entreprises cotées en bourse fait souvent l'objet de divulgations ou de reportages dans les médias, en raison des incidences que leur départ peut avoir sur le cours des actions.

En 2008, le PDG d'Apple, Steve Jobs, très amaigri, avait entretenu le mystère autour de son état de santé, avant d'avouer, presqu'un an plus tard, qu'il était atteint d'une rare maladie du foie.

Cette situation avait amené le milliardaire investisseur, Warren Buffett, à critiquer les cachotteries d'Apple au sujet de l'état de santé de leur PDG.

«Qu'il (Steve Jobs) subisse une intervention chirurgicale sérieuse ou non est un fait matériel. Je pense que c'est important de dire ces choses. De toute façon, ça va finir par se savoir, alors je ne crois pas qu'il y ait là-dedans une question de vie privée», avait-il dit au réseau CNBC.

Même logique pour lui

Warren Buffett, qui aura 80 ans à la fin du mois d'août, ajoute même qu'il appliquerait une logique identique s'il s'agissait de son propre état de santé.

D'ailleurs, sa santé intéresse au plus haut point ses actionnaires, en raison de son rôle prépondérant dans l'entreprise. Des parallèles ont déjà été faits à ce chapitre entre lui et Paul Desmarais père.

«Si j'ai une maladie sérieuse, une opération ou quelque chose du genre, je pense que la chose à faire est simplement de le dire aux actionnaires de Berkshire. Je travaille pour eux. Quelqu'un pourrait penser que c'est important pour la compagnie», a expliqué le milliardaire américain.

* * *

PAUL DESMARAIS EN QUELQUES CHIFFRES

1927: Naissance à Sudbury, Ontario

1968: Prend le contrôle de Power Corporation

1996: Cède son poste de PDG à ses deux fils, Paul Jr et André, qui deviennent co-chefs de la direction. Il demeure président du comité exécutif de la Société.

Postes actuels:

* Président du comité exécutif, POWER CORPORATION OF CANADA

* Président du conseil d'administration, Administrateur délégué, PARGESA HOLDING

* Vice-président du conseil d'administration, Administrateur, GROUPE BRUXELLES-LAMBERT

Sa fortune est estimée à 4,28 milliards de dollars par le magazine Canadian Business (1er au Québec, 6e au Canada).


Vidéos

Photos