L’effondrement d’un stationnement aurait pu être évité

Montréal - L’effondrement d’un stationnement aurait pu être évité

Cet effondrement aurait pu être évité.© Agence QMI

MONTRÉAL - La mort de Mahamat Saleh Khazali, asphyxié à la suite de l'effondrement de la dalle béton recouvrant le stationnement souterrain d’un immeuble de Ville Saint-Laurent à Montréal le 26 novembre 2008, aurait pu être évitée, selon le rapport du coroner rendu public vendredi matin.

Le coroner, Me Catherine Rudel-Tessier, estime que «les défauts de construction et d'entretien – y compris des réparations inadéquates - de l'ouvrage ont été déterminants dans le délaminage à l'origine de la rupture en poinçonnement ayant causé l'effondrement de la dalle de béton».

Selon elle, cette tragédie n’aurait jamais eu lieu si les différents propriétaires de l’immeuble depuis 20 ans avaient effectué des vérifications périodiques par des experts.

Afin d’assurer la sécurité du public, la coroner recommande donc à la Régie du bâtiment du Québec:

- de prévoir, dans l'élaboration du chapitre Bâtiment du Code de sécurité, des mesures spécifiques (inspections, vérifications, programmes d'entretien) que les propriétaires devront respecter sous peine de sanctions;

- de travailler à l'élaboration d'une grille d'entretien et d'inspection des bâtiments, notamment des stationnements souterrains;

- d'accroître ses activités de sensibilisation auprès des propriétaires de stationnements souterrains relativement à leurs obligations;

- de publiciser l'existence d'une ligne sans frais permettant de recevoir les signalements des citoyens.


Vidéos

Photos