Entente entre la Ville et les cols bleus

Équipes préventives - Entente entre la Ville et les cols bleus

La grève tournante de 40 jours des cols bleus, qui sont sans contrat de travail depuis deux ans et demi, se déplacera dans Pierrefonds-Roxboro mercredi et dans Saint-Léonard jeudi.© Agence QMI

Dernière mise à jour: 10-02-2010 | 05h03

MONTRÉAL - La Ville de Montréal et ses cols bleus sont parvenus à une entente, mardi, pour régler leur différend sur les équipes de travailleurs mobilisés de manière préventive même s’ils sont en grève tournante de 40 jours.

Vers 16h30, les pourparlers qui se déroulaient à huis clos devant le Conseil des services essentiels se sont conclus à la satisfaction des deux parties.

Les cols bleus étaient en désaccord avec les demandes de la Ville, qui voulait qu’un certain nombre de cols bleus se présentent au travail de façon préventive si des précipitations étaient prévues.

«On a un peu limité le temps où seront requis les cols bleus, ainsi que les plages de rappel», a expliqué en soirée Jean-Yves Hinse, le directeur des relations professionnelles à la ville de Montréal.

Services essentiels maintenus

Il ajoute que la Ville pourra continuer à faire appel à des équipes de cols bleus de manière préventive, si les prévisions météorologiques le justifient.

«Les décisions seront prises à partir des informations météo. On n’attendra pas qu’il y ait un accident», dit Jean-Yves Hinse.

La rencontre avait débuté en matinée à 9h30, au lendemain de la plainte déposée par les cols bleus devant le Conseil.

La grève tournante de 40 jours des cols bleus, qui sont sans contrat de travail depuis deux ans et demi, se déplacera dans Pierrefonds-Roxboro mercredi et dans Saint-Léonard jeudi.


Vidéos

Photos