Inauguration en grande pompe pour les scientologues

Québec - Inauguration en grande pompe pour les scientologues

Des opposants à la scientologie se sont aussi manifestés.© Agence QMI/Karl Tremblay


Marc-André Séguin

QUÉBEC - Les scientologues ont inauguré en grande pompe samedi leur lieu de culte nouvellement redessiné dans le quartier Saint-Roch pour rencontrer tous les besoins de leur religion, un projet de six millions de dollars qui sera ouvert au public à compter de dimanche.

Aussi sur Canoe.ca

Fermeture d'une portion de la rue Saint-Joseph, scènes montées avec plusieurs caméras, plus d'une centaine de sièges placés à même la rue et des centaines de fidèles mobilisés malgré le froid: les scientologues n'ont pas ménagé les efforts pour faire résonner l'inauguration d'hier à travers la capitale et pour donner à leur Église l'image d'une religion en pleine expansion qu'elle s'attribue depuis des années.

Plus de 1000 personnes - dont bon nombre de Montréal, du Canada anglais et des États-Unis - sont venues participer au lancement de cette église nouveau genre dans l'univers de la scientologie.

Une prestation de la chanteuse et scientologue avouée France D'Amour est aussi venue couronner les festivités samedi après-midi.

17e église dans le monde à offrir la gamme complète des services recommandés par L. Ron Hubbard, ancien auteur de science fiction et fondateur de l'Église de scientologie, le luxueux bâtiment rénové selon des exigences spécifiques au coût de six millions de dollars faisait la fierté des adeptes rencontrés sur les lieux.

«Nous sommes fiers d'avoir cette nouvelle église et nous avons hâte que ça ouvre, a affirmé Pietro Macchione, venu de Montréal en compagnie de son épouse, Dina et de son fils Alex. Et avec une église qui offre maintenant des services complets, c'est sûr que ça attire des gens d'un peu partout aujourd'hui.»

Mieux s'exposer

Muni notamment d'une librairie, d'un café, d'un sauna, d'une académie et d'un bureau meublé laissé vide et destiné à la mémoire de L. Ron Hubbard, les scientologues espèrent que le bâtiment déjà occupé depuis plusieurs années sur la rue Saint-Joseph offrira à leur Église les moyens de mieux se faire connaître par les gens de la ville.

«Toutes les églises gagneraient à être plus ouvertes, estime Tommy Davis, porte-parole de l'Église joint à Los Angeles hier. Et la manière dont on procède pour être plus ouvert est d'ouvrir plus d'églises pour que plus de gens les fréquentent et qu'elles obtiennent les réponses à leurs questions.»

Même si elle se défend d'être fermée, l'Église a confirmé hier qu'il serait impossible de parler à son dirigeant international et leader ecclésiastique David Miscavige, qui s'était déplacé des États-Unis pour participer à l'événement.

Soulignant que la dernière entrevue du successeur de L. Ron Hubbard remontait à «onze ou douze ans», Tommy Davis refusait néanmoins hier d'affirmer que son supérieur refusait de parler aux médias. Plutôt, ce dernier, qui s'adresse toutefois souvent à ses fidèles selon le porte-parole, «parle aux médias lorsque son horaire le lui permet», affirme-t-il le plus sérieusement du monde.

(Le Journal de Québec)


Vidéos

Photos