Quatre soldats canadiens et un reporter tués

À Kandahar - Quatre soldats canadiens et un reporter tués

Michelle Lang, reporter du Calgary Herald, a été tuée en Afghanistan le 30 décembre 2009. Elle participait à une patrouille de routine à Kandahar pour le compte de CanWest News Service.© Agence QMI

Dernière mise à jour: 30-12-2009 | 19h58

MONTRÉAL - Quatre soldats et une journaliste, tous Canadiens, ont été tués mercredi soir par un engin explosif improvisé à Kandahar en Afghanistan. Cinq autre soldats ont été blessés.

Aussi sur Canoe.ca

Au total, 138 soldats canadiens ont perdu la vie en Afghanistan depuis 2002. Il s'agit aussi du premier décès d'un reporter canadien en Afghanistan depuis le début du conflit.

La journaliste est Michelle Lang, 34 ans, du Calgary Herald, qui représentait aussi l'agence de presse Canwest. Elle était arrivée le 11 décembre et devait revenir à Calgary en Alberta le 22 janvier 2010.

Michelle Lang en était à sa première expérience comme reporter de guerre à Kandahar et accompagnait une patrouille canadienne lors de l'attaque sur un véhicule militaire.

«Quatre soldats canadiens et un journaliste canadien intégré à la Force opérationnelle interarmées en Afghanistan (FOI-Afg) ont été tués tandis que quatre autres soldats canadiens et un membre officiel du personnel civil canadien ont été blessés lors d'un incident impliquant un EEI, mercredi après-midi», a indiqué le brigadier-général Daniel Ménard dans un communiqué de presse.

L'incident s'est produit lors d'une patrouille à 4 km au sud de Kandahar City aux environs de 16h, heure de Kandahar, à la suite à une attaque à l'engin explosif improvisé contre un véhicule blindé.

Les noms des soldats tués ne seront pas publiés puisque les proches parents sont actuellement informés.

«Tous les membres du personnel de la Force opérationnelle interarmées blessés ont été évacués vers l'installation médicale multinationale de rôle 3 de l'aérodrome de Kandahar. Ils sont en train de subir un examen médical et des traitements appropriés et leurs noms ne seront pas dévoilés», a précisé le brigadier-général.

«Nos pensées vont aux êtres chers de nos camarades tombés et nos prières accompagnent la famille et les amis de notre reporter tué en ces moments difficiles. Nous demeurons cependant déterminés à poursuivre le travail avec nos partenaires afghans et internationaux pour un meilleur avenir pour le peuple de l'Afghanistan», a conclu M. Ménard.

Le groupe Canwest a réagi rapidement en saluant la mémoire de sa journaliste.

«Nous sommes tous dévastés par la mort de Michelle et nos prières vont à sa famille et à son fiancé», a affirmé Scott Anderson, rédacteur en chef de Canwest News Service.

«Les journalistes doivent affronter des risques à tous les jours afin de rapporter sur le terrain des histoires comme celle de l'Afghanistan», a-t-il indiqué dans un communiqué. «Cette perte est incommensurable», a ajouté Dennis Skulsky, président et PDG de Canwest Publishing, la division des journaux du groupe de presse.

Plus tôt mercredi, huit civils américains ont aussi été tués sur une base militaire américaine en Afghanistan.

Michelle Lang avait gagné plus tôt cette année un prix national en journalisme (National Newspaper Award) pour sa couverture du monde de la santé.


Vidéos

Photos