Insultes et chaussures pour l'ex-président

Visite de George W. Bush - Insultes et chaussures pour l'ex-président

Les activistes ont notamment lancé de nombreux souliers vers les policiers, présents par dizaines afin de maîtriser les mouvements de foules.© Agence QMI/Maxime Deland


Maxime Deland

Dernière mise à jour: 22-10-2009 | 16h33

«George Bush assassin, terroriste de père en fils!»

Des centaines de manifestants attendaient le controversé politicien de pied ferme, aujourd'hui, lors de son passage à Montréal.

La chambre de commerce de Montréal aurait payé 100 000 $ pour inviter l’ancien président des États-Unis à venir donner une conférence devant ses membres.

Environ 1000 manifestants attendaient Bush de pied ferme devant l’hôtel Reine-Élizabeth du boulevard René-Lévesque, en fin d’avant-midi. Personne ne l’a vu arriver et personne ne l’aura vu partir…

Frustration

Quoiqu’il en soit, la frustration était palpable devant l’hôtel pendant qu’à l’intérieur, l’ancien président prononçait son allocution.

Les manifestants, menés par Jaggy Singh, ont aussi mis le feu à un drapeau américain ainsi qu’à un pantin géant à l’effigie de George W. Bush, en plus d’avoir en leur possession de nombreuses pancartes portant des slogans haineux.

«Ma capacité d’oublier n’est pas assez élevée pour oublier tout ce qu’il a fait. Cet homme-là est un criminel de guerre. La torture, la guerre, les militaires tués en Irak et ça, c’est sans parler d’Omar Khadr», a lancé Jaggi Singhn, un des organisateurs du rassemblement, en entrevue avec 24H.

«Avec tout ce qu’il a fait, je n’ai pas peur de dire que Bush est un criminel. Il a malheureusement ouvert une porte que plus personne n’arrive à fermer», déplore Samuel Labrier, un autre manifestant qui fait partie du Mouvement montréalais pour la vérité sur le 11 septembre.

Cinq arrestations

Au cours de la manifestation qui aura duré environ trois heures, de nombreuses chaussures ont été lancées en direction des policiers qui formaient un véritable mur devant l’hôtel.

Au total, cinq personnes ont été arrêtées parmi les manifestants. Elles devraient être accusées de méfaits et d’avoir troublé la paix.


Vidéos

Photos