Mongrain et TVA froissés par une publicité du DGE

Plainte formelle déposée - Mongrain et TVA froissés par une publicité du DGE

Lors de son émission quotidienne, un Jean-Luc Mongrain outré de se reconnaître dans la parodie a vivement sermonné Steve Blanchet, l’un des concepteurs de la publicité. © Photo Archives

Jean-Louis Fortin

La publicité du Directeur général des élections (DGE) qui parodie une émission télévisée d’affaires publiques n’a pas plût à TVA et à l’animateur Jean-Luc Mongrain, qui s’y reconnaissent mais ne veulent pas y être associés. Vendredi, le réseau de télévision a sommé le DGE de la retirer des ondes.

Aussi sur Canoe.ca
La publicité porte atteinte à l’intégrité de Jean-Luc Mongrain et à l’intégrité de TVA, affirment les plaignants.

«Au cours du prochain mois, une partie importante du travail de M. Mongrain sera d'analyser, de commenter la campagne électorale municipale», indique Serge Fortin, le vice-président à l’information de TVA, dans une lettre envoyée au DGE.

«Si votre campagne publicitaire se poursuit, M. Mongrain sera placé dans une position délicate, voire impossible, qui suscitera inévitablement questionnement, scepticisme et confusion dans l'esprit du public», croit-il.

Plus tôt dans la journée, lors de son émission quotidienne, un Jean-Luc Mongrain outré de se reconnaître dans la parodie a vivement sermonné Steve Blanchet, l’un des concepteurs de la publicité.

«Vous n’avez pas eu la décence d’appeler quiconque, parce qu’au nom de la parodie on peut faire n’importe quoi?», a lancé l’animateur, visiblement furieux.

En soirée, le DGE a affirmé par voie de communiqué que la demande de TVA «est une première et qu’elle mérite une réponse officielle».

L’organisme fera connaître sa position dans les prochains jours.


Vidéos

Photos