«C'est assez, je suis tanné!»

Régis Labeaume - «C'est assez, je suis tanné!»

Régis Labeaume© Agence QMI

Dernière mise à jour: 14-08-2009 | 14h18

Le maire de Québec en a soupé de la controverse sur le changement de date des Francofolies et n'a toujours pas l'intention de faire ses excuses à Alain Simard, le grand patron de Spectra qu'il a accusé de vouloir empocher 250 000$.

«M'excuser?», a-t-il lancé lorsqu'un journaliste lui a demandé vendredi matin s'il comptait le faire.

Le maire a illustré sa réponse en se mettant un doigt dans l'oeil, indiquant clairement qu'il ne se rétracterait pas malgré la lettre d'avocats que lui a fait parvenir Alain Simard et malgré l'invitation à s'excuser du maire Gérald Tremblay.

«J'ai appelé Gérald jeudi et j'ai dit : C'est assez, je suis tanné», a succinctement déclaré le maire Labeaume qui s'est refusé à tout commentaire ou presque depuis deux jours.

«Je m'excuse d'être silencieux. Je n'avais plus rien à dire et j'avais de l'ouvrage en tabarouette. On a eu une semaine de fou qui n'est pas réglée encore d'ailleurs.

«Vous allez bien sûr comprendre pourquoi on a mis nos énergies ailleurs. Pour le reste, qu'est-ce que tu veux que je dise... Écoutez, il y a une campagne électorale à Montréal. Un peu de tribalisme, c'est toujours d'adon...»


Vidéos

Photos