Des loueurs de vélos ne roulent plus

Bixi - Des loueurs de vélos ne roulent plus

Le service Bixi compte 5000 vélos dans 400 stations montréalaises.© Agence QMI

Julie Charette

En plus de la météo maussade et d’une baisse du nombre de touristes dans la Métropole cet été, les locateurs de vélo doivent faire face depuis mai à la concurrence du Bixi, le service de vélo en libre-service de la Ville de Montréal.

Le propriétaire de Vélo Espresso, une boutique qui a pignon sur rue dans le Village, avoue que la location de vélo est beaucoup moins populaire cet été.

«Je suis en retard de 18% par rapport à l’an dernier à pareille date pour la location de vélo», se désole Patrick Fifch.

Le constat est le même à la boutique Ça roule, qui est située dans le Vieux-Montréal.

«On trouve qu’on s’est fait voler une partie de la clientèle. Même les fins de semaine où il fait beau, il n’y a presque plus personne qui loue des vélos. Mais, il y a plein de gens près des stations Bixi», affirme le propriétaire, André Giroux.

Rencontre avec Stationnement de Montréal

Selon M. Giroux, une partie du problème vient du manque de transparence du tarif du Bixi.

«Le problème, c’est que la tarification du Bixi n’est pas claire. Souvent, des gens les louent en passant qu’ils coûtent 5$ pour 24 heures. J’ai même vu des gens prendre un café sur une terrasse avec leur Bixi à côté. Ils ne savaient pas que le compteur continue à tourner et que cela coûte cher. C’est cette clientèle que nous avons perdue», indique M. Giroux.

En vue de remédier à la situation, M. Giroux a demandé une rencontre «le plus rapidement possible» avec l’organisme qui gère l’utilisation du Bixi, Stationnement de Montréal.

«Juillet et août sont nos deux plus gros mois de l’année et il faut trouver une solution pour que l’été ne soit pas complètement à l’eau», mentionne M. Giroux.

Beaucoup de Bixi dans le Vieux-Port

Malgré un temps pluvieux, les cyclistes roulant en Bixi étaient nombreux, aujourd'hui, dans le Vieux-Montréal.

Une façon ludique de visiter le Vieux-Port, expliquent Carole et Martin Poirier de Saint-Jérôme.

«On va juste faire un petit tour sur la piste cyclable et on revient», signale Mme Poirier.

Bien au fait qu’une promenade en Bixi est plus onéreuse qu’un tour en vélo de location, Daniel Pelletier et Annie Tousignant font valoir qu’ils souhaitaient essayer le Bixi avant de retourner à Québec.

«Le Bixi fait partie des activités que l’on peut faire à Montréal», mentionne M. Pelletier.

Le service Bixi compte 5000 vélos dans 400 stations montréalaises.


Vidéos

Photos