L'aéroport Trudeau à l'heure de l'hydrogène

Montréal - L'aéroport Trudeau à l'heure de l'hydrogène

Aux dires du premier ministre Jean Charest, «cela confirme que le Québec est un endroit où l’on fait preuve de leadership sur la question environnementale.» Agence QMI

Jean-Philippe Arcand

Dernière mise à jour: 20-04-2009 | 14h49

Dès l'an prochain, les voyageurs et les passagers qui transiteront par l'aéroport Montréal-Trudeau pourront circuler à bord de véhicules roulant à l'hydrogène.

L'entreprise Air Liquide, appuyée par le gouvernement provincial et fédéral, lancera au printemps 2010 un projet pilote qui verra autobus, navettes et chariots à bagages être convertis au carburant propre.

Ainsi, leur réservoir fonctionnera à l’hydrogène plutôt qu’à l’essence, ce qui en fera des véhicules beaucoup moins polluants et réduira grandement leurs émissions de gaz à effet de serre.

Une station d’approvisionnement, similaire à une pompe à essence traditionnelle, sera d’ailleurs implantée sur le tarmac de l’aéroport pour permettre aux véhicules de refaire le plein au besoin.

Coût total de l'opération: 14 millions $. De cette somme, 11 millions $ seront consacrés à l'aéroport Trudeau alors que la balance servira à implanter le projet à l’aéroport de Vancouver.

Aux dires du premier ministre Jean Charest, «cela confirme que le Québec est un endroit où l’on fait preuve de leadership sur la question environnementale.»

Pour le futur
Québec financera le projet, via l'Agence de l'efficacité énergétique, à hauteur de 2,5 millions $ de dollars. De son côté, Ottawa fournira 2,4 millions $, soit l’équivalent de 22% du projet.

Le ministre des Ressources naturelles du Québec, Claude Béchard, a d’ailleurs décrit cet investissement comme étant «une technologie du futur qu’on appuie maintenant.»

De son côté, le ministre fédéral des Travaux publics, Christian Paradis, a tenu à rappeler que le pétrole n’est pas éternel et «qu’il faut donc investir non seulement dans des énergies renouvelables, mais surtout des énergies propres, comme l’hydrogène.»

12,8 millions de passagers transitent par l’aéroport Montréal-Trudeau annuellement.


Vidéos

Photos