Une hausse de 30% d’achalandage à prévoir

Moulin à Images et Cirque du Soleil à Québec - Une hausse de 30% d’achalandage à prévoir

Le maire Regis Labeaume là même ou sera installe le cirque du soleil© Agence QMI

Annie Saint-Pierre

L’augmentation de l’offre touristique qui se présente à Québec cet été avec les représentations gratuites du Moulin à images et du Cirque du Soleil en plein coeur de la ville pourra constituer une hausse impressionnante d’au moins 30% de l’achalandage pour les commerçants du secteur.

Aussi sur Canoe.ca

C’est évidemment à la grande satisfaction des gens d’affaires du Nouvo Saint-Roch que le projet du maire Labeaume a été entériné majoritairement au conseil municipal, aujourd'hui.

«Notre maire est en train de nous éviter une récession», a lancé Stéphane Sabourin, directeur de la Société de développement commercial du Nouvo Saint-Roch., dans une discussion avec Le Journal de Québec.

Il cite une étude de l’Office du tourisme de Québec qui révèle que 80% des touristes qui visitent la capitale y reviennent ensuite.

«C’est une récurrence touristique dont on a grandement besoin en cette période de crise économique», dit M. Sabourin.

Retombées

Difficile d’évaluer précisément les retombées économiques qu’engendreront le retour du Moulin à images et la présence du Cirque du Soleil au coeur du centre-ville cet été.

Par contre, pour les commerçants, c’est une croissance d’au moins 30% de l’achalandage qui est attendue dans les restaurants, les hôtels et les boutiques.

Et qui dit hausse d’achalandage dit augmentation des ventes et du chiffre d’affaires des entreprises mais également croissance de l’emploi.

«C’est tout le monde qui va profiter de ces attraits touristiques puisque ça va permettre à l’économie régionale de continuer de rouler», rajoute M. Sabourin.

Embauche

L’un des mieux placés pour profiter du combo Cirque du Soleil et Moulin à images est M. Richard Demers, propriétaire des restaurants Le Charbon et Aviatic, établis tous deux dans la Gare du Palais, à l’intersection des deux sites de spectacles.

«Uniquement avec le Moulin à images et le 400e anniversaire l’été dernier, on a vu notre affluence augmenter de près de 50% à l’Aviatic et de 30% au Charbon», mentionne-t-il.

Avec l’acceptation du projet du maire de Québec, le restaurateur prévoit connaître un niveau d’achalandage similaire ou même supérieur à celui de l’an dernier.

«Je vais devoir embaucher une quinzaine de nouveaux employés dans les deux établissements», dit M. Demers.

La restauratrice Isabelle Vachon, de Pizza Mag, au coeur des festivités prévues est très enthousiaste à l’idée de revoir son établissement bondé les soirs de semaine avec l’agitation que provoquera le Moulin à Images et le Cirque du Soleil.

«Ça va faire descendre le monde en basse-ville, chose qu’on est pas habitués pendant la période touristique et je me prépare déjà à recruter du personnel supplémentaire», exprime Mme Vachon.


Vidéos

Photos