De l'asphalte pour l'autoroute de la honte

Transports - De l'asphalte pour l'autoroute de la honte

Le pire du pire se trouve présentement au kilomètre 40 en direction ouest. Et on appelle ça une autoroute. © PHOTO D'ARCHIVES/Dany Doucet

Dany Doucet
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 03-03-2009 | 11h24

Si Transport Québec tient promesse, il se peut que la pire autoroute du Québec (autoroute 10) cache enfin quelques-uns de ses défauts les plus gênants, en 2009.

Le ministère des Transports a effectivement fait connaître il y a quelques jours ses investissements prévus en Montérégie et en Estrie, si bien que l'autoroute des Cantons de l'Est pourrait recevoir jusqu'à 25,4 M$ d'asphalte neuf au cours de l'été prochain.

En Montérégie, où la situation empire de semaine en semaine, Transport Québec prévoit repaver le tronçon de 8 km situé entre Richelieu et Marieville.

Hier encore, ce secteur était parsemé de fissures et de nidsde-poule de plus en plus gros. Il fallait le voir pour le croire, les automobilistes faisaient des zigzags à 120 km/h pour éviter des trous.

Il se peut que les pluies fortes de vendredi suivies immédiatement par le retour du gel aient soulevé encore plus d'asphalte sur cette voie fortement abimée.

On mettra aussi de l'asphalte, toujours en direction ouest, sur les tronçons qui traversent les municipalités de Saint-Angèle- de-Monnoir, de Sainte-Brigide-d'Iberville, de Saint-Césaire et d'Ange-Gardien. On parle ici de 13,6 km et de 8,76 M$.

Plus à l'est, Transport Québec prévoit procéder à la réfection de la chaussée entre l'autoroute 55 et la route 112 au coût de 3,8 M$.

Mieux quand il fait chaud

Mettre de l'asphalte, c'est bien, mais la poser quand il fait chaud, c'est encore mieux.

L'an dernier, le ministère des Transports s'est fait reprocher par les constructeurs de routes d'avoir tardé inutilement pour octroyer ses contrats aux plus bas soumissionnaires. Cela a fait en sorte que certains d'entre eux, notamment sur l'autoroute 10, ont posé de l'asphalte jusqu'en novembre, alors qu'il faisait beaucoup trop froid.

L'asphalte est beaucoup plus difficile à poser adéquatement lorsqu'il fait froid.

Transports Québec se serait donc engagé à accélérer le processus de soumission et l'octroi des contrats cette année.

Le ministère des Transports a annoncé des investissements de plus de 3,7G$ sur le réseau routier pour l'année 2009-2010. Les sommes investies sur les infrastructures routières atteindraient un niveau encore jamais vu au Québec.


Vidéos

Photos