Un pont tout neuf

EXCLUSIF - Transports - Un pont tout neuf

Le pont Champlain sera rénové l’an prochain, mais il pourrait être détruit lorsque le nouveau pont sera érigé. © Le Journal de Montréal, Alain Décarie

Mathieu Bélanger
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 18-08-2008 | 15h12

Le gouvernement fédéral a pris sa décision : le pont Champlain sera remplacé par un pont flambant neuf, à l'allure résolument moderne.

Aussi sur Canoe.ca

Le gouvernement fédéral vient tout juste de commander les études et scénarios nécessaires pour la construction d'un nouveau pont reliant Montréal et la Rive-Sud, a appris en exclusivité Le Journal de Montréal.

«Nous commençons à planifier la construction d'un nouveau pont dans la région de Montréal», a confirmé pour la première fois le ministre fédéral des Transports, Lawrence Cannon.

Les derniers rapports fournis au ministre par la Société des ponts fédéraux indiquent qu'il est maintenant plus rentable à long terme de construire un nouveau pont que de continuer à rénover la structure vieillissante du pont Champlain.

L'usure prématurée du tablier du pont, rénové en 1992, y est pour quelque chose. Le gouvernement devra d'ailleurs continuer à y investir de 10 à 30 millions en entretien par année afin de s'assurer qu'il reste sûr et sécuritaire.

Dès l'an prochain, l'actuel pont Champlain fera d'ailleurs l'objet de travaux majeurs.

Pour le futur ouvrage, les ingénieurs du ministère recommandent pour l'instant d'utiliser la même trajectoire que l'actuel pont Champlain, étant donné que les accès routiers y sont déjà.

D'ici de 10 à 15 ans, une fois le nouveau pont érigé, le pont Champlain pourrait être détruit.

Train léger ?

Ce nouveau pont devra obligatoirement intégrer des corridors dédiés uniquement au transport en commun.

Le ministre Cannon ne rejette pas l'idée d'un train léger, mais le sujet devra faire l'objet de discussions avec le gouvernement du Québec, dit-il. «Nous devrons nous asseoir avec nos partenaires pour connaître les besoins des gens de Montréal et de la Rive-Sud en matière de transport en commun», précise-t-il.

Les détails concernant les coûts et le nombre de voies ne sont pas encore connus. «La portée et la largeur des voies seront supérieures à ce que l'on a présentement», précise toutefois le ministre.

Une étude atterrie sur le bureau de M. Cannon, presque à pareille date l'an passé, et dont le Journal avait obtenu copie, proposait à l'époque la construction d'un pont de 8 à 10 voies.

Pont à péage

Un partenariat public-privé fera «très certainement» partie des scénarios de financement du nouveau pont, laisse entendre le ministre Cannon.

Il est donc loin d'être exclu que le nouveau pont reliant Montréal et la Rive-Sud soit à péage. «Nous examinerons ça attentivement», affirme-t-il.

«Le gouvernement va prendre connaissance des scénarios proposés et choisira le plus avantageux pour les contribuables, ajoute M. Cannon. L'investissement sera avantageux pour la grande région de Montréal et pour le commerce entre l'Ontario et le Québec.»


Vidéos

Photos