Les jeux sont faits

Transat Québec Saint-Malo - Les jeux sont faits

Halvard Mabire, premier des monocoques de 40 pieds à Saint-Malo. Ici à Québec avant son départ. © Julien Paradis (Canoë)

Bernard Plante

Les jeux sont faits. Il reste encore beaucoup de bateaux en mer, mais avec l’arrivée des premiers monocoques de 40 pieds la conclusion de la Transat Québec Saint-Malo est maintenant bien dessinée. C’est Pogo Structures du chef de bord Halvard Mabire qui a atteint en premier le port breton dimanche. Il a franchi les 3 000 milles de course en 13 jours, 13 heures et 50 minutes à la vitesse moyenne de 8,76 nœuds.

«Une multitude de sentiments nous traversent forcément l'esprit quand une belle aventure comme celle que nous venons de vivre s’achève. Le plaisir de retrouver les nôtres est forcément le meilleur moment d'un atterrissage et la plus grande joie que l'on puisse imaginer. Mais en contre partie de cette joie, il y a aussi une certaine nostalgie qui nous envahit. Le retour à terre, c'est aussi le retour sur terre», a dit Halvard Mabire juste avant d’atteindre son but. L’équipage de Pogo Structure a devancé celui de Mistral Loisirs (Olivier Krauss) qui a finalement terminé en seconde position. Krauss avait mené cette transat pendant plusieurs jours, avant que Mabire ne prenne sa mesure il y a 48 heures.

En troisième place, Novedia Group (Tanguy de Lamotte) a coiffé Télécom Italia (Giovani Soldini) un peu avant l’arrivée. «On n'était pas assez proche pour se voir par contre on a eu un contact par VHF. On a appris qu'ils n'avaient plus que leur spi de brise et ils nous ont proposé de mettre nous aussi le petit spi et de la jouer équitable. Quand j'ai proposé ça à mes équipiers, ils ont dit qu'ils préféraient qu'on leur paie une bière à l'arrivée (rires)», a raconté Tanguy de Lamotte.

Trimarans

Il faut aussi noter les arrivées de deux multicoques de 50 pieds. D’abord Imagine du chef de bord Pierre Antoine, puis Prince de Bretagne (Hervé Cléris) avec à son bord un équipage franco-québécois. Ils se classent respectivement deuxième et troisième dans cette catégorie. Le podium est complet. Crêpes Whaou! (Franck-Yves Escoffier), le grand gagnant de cette transat, était largement arrivé en tête deux jours auparavant.

La course a été marquée par quelques avaries. Port de Québec du Lévisien Georges Leblanc a frappé un OFNI (objet flottant non identifié) au large de la côte est de Terre-Neuve, ce qui a provoqué une voie d’eau et l’a forcé à abandonner. Deux bateaux ont heurté des baleines, un autre un récif dans le Saint-Laurent et finalement un cinquième a démâté.


Vidéos

Photos