De plus en plus d'adeptes

Michel Larose
Le Journal de Montréal

Le tricycle pour aveugle gagne des adeptes dans la région métropolitaine. Jusqu'à maintenant, 40 personnes l'ont utilisé.

Aussi sur Canoe.ca

«Nous venons d'offrir le service à Longueuil et à Lachine. Jeudi, le vélo sera disponible à Saint- Jean-sur-Richelieu», dit Gilles Corbeil, organisateur communautaire de l'Institut Nazareth et Louis- Braille (INLB).

«Il faut laisser le temps aux usagers de découvrir ce vélo. Il gagnera en popularité», ajoute celui qui a lancé ce projet.

Outre les villes citées, on retrouve un vélo à Sorel, Granby, Valleyfield, Montréal- Nord et Rosemont.

Artisan

Les huit vélos sont fabriqués de manière artisanale par François Chartrand de Valleyfield, coûtent 4 500 $ l'unité et sont tous payés par la fondation de l'Institut.

À Montréal et à Longueuil, l'Association des sports pour aveugles de Montréal gère le système de prêt.

«Si la personne aveugle n'a pas d'accompagnateur, on lui trouvera un bénévole», dit Eleonor Da Silva, responsable des bénévoles de l'Association.

Autrement, toutes les personnes de plus de 65 ans atteintes d'un handicap visuel peuvent réserver un vélo si elles ont un accompagnateur.

On demande aux usagers deux dollars.


Vidéos

Photos