47% d’appels supplémentaires au 8-1-1

Nouveau numéro de téléphone d’Info-Santé - 47% d’appels supplémentaires au 8-1-1

Le nouveau numéro d’Info-Santé, le 8-1-1, est adopté par les citoyens. © Olivier Artis (Canoë)

Olivier Artis

Le 8-1-1, nouveau numéro de téléphone provincial d’Info-Santé entré en vigueur mardi dernier, remporte un franc succès dans la région de la Capitale-Nationale. Ce service public a enregistré une augmentation d’appels de 47%. Il s’agit d’un engouement surprenant pour les dirigeants du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Vieille-Capitale qui prévoyaient un accroissement de 15%.

«Une augmentation de 47%, on ne s’y attendait pas, d’autant qu’un numéro unique regroupait déjà les divers services de santé. Le 8-1-1 offre ces mêmes services, mais avec un numéro à trois chiffres fort simple à retenir. Ça devrait nous permettre d’augmenter notre taux de pénétration au sein de la population », note Hélène Levasseur, coordonnatrice du programme Info-Santé du CSSS de la Vieille-Capitale.

Découverte

Beaucoup de citoyens ont joint Info-Santé pour la première fois cette semaine. Ils n’avaient pas encore eu connaissance de ce service de santé accessible jour et nuit, selon Mme Levasseur. Le nouveau numéro a permis de le promouvoir, ce qui n’engendra pas pour autant un engorgement d’appels. Après quatre minutes d’attente, la ligne est transférée vers la centrale d’une autre région.

Les 80 infirmières et infirmiers conseillent les appelants pour le problème médical mineur qu’ils rencontrent, comme la fièvre ou des douleurs abdominales. Pour les cas plus graves, soit 35% des appels, ils sont orientés vers d’autres structures du réseau de la santé comme l’urgence. La plupart des questions sont relatives à l’état de jeunes enfants, de femmes enceintes ou de jeunes adultes.

Info-Santé traite 150 000 appels, chaque année, dans la région de la Capitale-Nationale qui est jusqu’à présent celle qui reçoit le moins d’appels. La tendance se maintiendra-t-elle?


Vidéos

Photos