Nouveaux glissements de terrain

Le Journal de Québec

Après en avoir eu plein les bras avec le glissement de terrain de mardi midi, les autorités ont dû se déplacer au Manoir Charlevoix hier où une partie d'un des immeubles a glissé avec la coulée de boue.

Les dommages sont considérables mais heureusement, au moment où s'est produit le glissement de terrain, la seule personne qui avait loué une chambre n'était pas sur les lieux.

Au même moment, les pompiers ont été appelés pour un autre glissement de terrain, mineur celui-là, sur le chemin Côte des Jolins dans le secteur St-Fidèle. La route a été complètement bloquée par la terre. Les employés des travaux publics ont rapidement nettoyé l'endroit. Même si une maison se trouvait tout près, il n'y avait aucun danger pour les résidants.

Dans le glissement de terrain de la rue Seigneurie, survenu mardi midi, un autre édifice à logements a été évacué par précaution hier. En tout, plus d'une soixantaine de personnes n'ont pu regagner leurs domiciles hier soir, l'ordre d'évacuation étant toujours en vigueur.

Le ministre de la Sécurité publique, Jacques Dupuis, s'est rendu sur les lieux pour constater les dégâts. Il a mentionné que les sinistrés pourront faire des demandes d'indemnisations pour contrer les pertes, mais aussi les inconvénients entraînés par les évacuations. Le maire de la ville de La Malbaie, Jean-Luc Simard, a rappelé que plusieurs secteurs sont mis sous haute surveillance, tel est le cas du chemin Mailloux.

Suite aux inspections du ministère des Transports, on a remarqué des petits affaissements de terrain. Les autorités ont immédiatement pris la décision de fermer une voie. Rappelons que ce secteur a causé quelques problèmes le printemps passé et les autorités ne veulent prendre aucun risque.


Vidéos

Photos