Record battu

L'hiver

 

Le Journal de Québec

Environnement Canada prévoit encore quelques centimètres d'ici demain mais rassurez-vous, rien de comparable à ce que nous avons connu le week-end dernier. De vendredi soir à dimanche, ce sont 42 cm de neige qui sont tombés sur la région.

«La quantité de neige était respectable, mais c'était la combinaison avec les vents qui a fait en sorte que c'était une méchante tempête. Nous avons enregistré des pointes de vent qui allaient jusqu'à 130 km/h à l'île d'Orléans», a expliqué René Héroux d'Environnement Canada.

Deux petits systèmes dépressionnaires s'amènent sur le Québec. Le premier devrait arriver dans la nuit de mardi à mercredi mais aucune précipitation importante n'est prévue. «Quelques centimètres d'ici mercredi, mais moins de cinq. Il y a aussi quelque chose qui s'en vient pour vendredi, mais c'est un peu trop tôt pour se prononcer avec précision. Ça sera à surveiller», a ajouté René Héroux.

Déneigement

Du côté des équipes de déneigement de la ville, on affirme avoir déjà pris de l'avance sur le calendrier prévu et que les 2500 km de rues pourraient être déneigés d'ici jeudi. «Théoriquement nous devrions avoir terminé pour vendredi en fin de journée, mais j'ai vu des entrepreneurs qui normalement ne travaillent que de nuit, travailler de jour aujourd'hui (hier). Nous aurons peut-être terminé le déneigement des rues et des trottoirs d'ici jeudi», a précisé Jacques Perron de la ville de Québec.

Les arrondissements de Val-Bélair et de Cap-Rouge ont décidé de ne déneiger qu'un seul trottoir sur deux dans certaines rues résidentielles afin de pouvoir y emmagasiner temporairement de la neige.

La situation est beaucoup plus problématique du côté de la Rive-Sud où plusieurs rues n'ont tout simplement pas été déneigées depuis le début des précipitations vendredi soir. Une centaine de personnes doivent utiliser une motoneige, des raquettes ou même des skis de fond pour sortir de leur rue.

Sept millions?

La ville a reconnu que son budget de 55 millions consacré au déneigement est déjà défoncé. «Il va falloir couper quelque part. Personne ne pouvait prévoir ça», a dit le maire Lebeaume. Il dit connaître le montant supplémentaire que les contribuables devront assumer pour le déneigement de la ville, mais il veut d'abord étudier les différentes possibilités qui s'offrent à lui avant de le dévoiler. Selon TVA Québec, sept millions de dollars de plus que le budget auraient été dépensés pour le ramassage de la neige tombée aux mois de janvier, février et mars.


Vidéos

Photos