Bouchard fait des vagues

Mathieu Boivin
Le Journal de Montréal

Des commentaires de Gérard Bouchard à propos «des gens qui ne sont pas des intellectuels, qui regardent les nouvelles à TVA ou à TQS» et qui rejettent la diversité culturelle ont fait des vagues sur la colline parlementaire.

Aussi sur Canoe.ca

«Le commentaire se passe de commentaires et c'est à lui de justifier ses propos, a estimé le ministre de la Santé, Philippe Couillard. Il va devoir peut-être revoir certaines conceptions qu'il a de la population. Son travail est de faire des recommandations, mais d'abord d'écouter ce que les gens ont à dire.»

En entrevue au Devoir, Gérard Bouchard, coprésident de la Commission sur les accommodements raisonnables, a déploré que la plupart des Québécois craignent la diversité culturelle. «Les gens qui ne sont pas des intellectuels mais qui regardent les nouvelles à TVA ou à TQS, dans le meilleur des cas au Téléjournal, (croient que) c'est bien plus simple quand on est tous pareils», a-t-il déploré.

Porte-parole de l'ADQ dans les dossiers d'immigration et de communautés culturelles, la députée Catherine Morrissette a affirmé que ces propos de M. Bouchard étaient «à la limite du méprisant pour la clientèle qu'il a ciblée».

Propos maladroits

Le leader parlementaire adéquiste, Sébastien Proulx, a trouvé «maladroits» les propos de M. Bouchard. «Il s'adresse à l'ensemble de la population, pas seulement à une classe, a-t-il analysé. Il ne doit pas avoir de préjugé dès le départ, parce qu'il ne sait pas d'où viendra une solution bien intéressante.» À

Hérouxville, le conseiller municipal André Drouin a déploré les commentaires de Gérard Bouchard. «Les gens qui écoutent TQS et TVA sont aussi des gens qui paient des taxes, et c'est avec ça qu'on paie le salaire de ces messieurs- dames», a-t-il lancé sur les ondes de LCN.

Acte d'humilité

Quant à Gérard Bouchard, en entrevue à TVA, il a déclaré qu'on avait mal interprété ses propos. «Nous (les intellectuels) n'avons pas réussi à démontrer les avantages de la diversité, alors ce n'est pas surprenant que les stations de télé grand public, dont ce n'est pas le travail, ne l'aient pas fait non plus, a-til soutenu. Je faisais acte d'humilité.»

Il s'est ainsi défendu de tout mépris, promettant d'aller écouter «les pompiers et les chauffeurs de taxi» dans le cadre des travaux de sa commission, qui débutent le 11 septembre.

«Ce qu'il a dit...»

«On va se faire dire, dans toutes les régions dans lesquelles on va s'arrêter [...], que l'immigration et la diversité, ce sont des emmerdements.»

«Les gens qui ne sont pas des intellectuels mais qui regardent les nouvelles à TVA ou à TQS, dans le meilleur des cas au Téléjournal.»

«C'est bien plus simple quand on est tous pareils. Il est alors plus facile de prendre des décisions car les débats sont plus rapides, les gens partageant les mêmes codes.»

«Pour convaincre la population que la diversité ethnique, c'est un enrichissement culturel, il faut des arguments, or ces arguments, je vous garantis qu'on les cherche .»


Vidéos

Photos