Bouteille de lait en verre

Un choix vert - Bouteille de lait en verre

La Laiterie Gilles LaHaye retourne au bouteille de verre.© Photo Canoë/Hubert Lapointe

Hubert Lapointe

Québec – Les intervenants de tous les niveaux considèrent que l’initiative de la Laiterie Gilles LaHaye, de mettre sur le marché une bouteille de lait en verre, semble être un choix écologique.

RECYC-QUÉBEC, en la personne de madame Johanne Riverin, Vice-Présidente aux communications, à la sensibilisation et à l’éducation, est convaincue. «Le réemploi est toujours préférable au recyclage.» tranche-t-elle.

Madame Riverin a en effet indiqué qu’il faut produire le moins de déchets potentiels possibles. Qui plus est, pour l’instant, il n’y a que 60% de la population de Québec qui peut récupérer les sacs de plastiques.

Ce chiffre augmente d’année en année, mais cela demande d’importants coûts de transport. Elle a signalé aussi qu’une fois trop usées, les bouteilles de verre se recyclent sans problème.

Madame Marie-Christine Magnan, conseillère en communications à la Ville de Québec, s’est cependant montrée moins enthousiaste. «Ça s’équivaut» pense-t-elle. Madame Magnan a expliqué que généralement, les sacs de plastique vont directement à la poubelle. Néanmoins, la réutilisation de ces sacs en sac à sandwich, par exemple, rend le produit intéressant.

De plus, les emballages dits multicouches sont souvent recyclables. Or, tout ce qui est recyclé doit être trié et traité, ce qui demande une grande quantité d’eau et d’énergie. Selon madame Magnan, cela correspond environ à la quantité d’eau nécessaire au nettoyage des bouteilles de verre.

Madame Élaine Mathton-Boivin, Vice-Présidente d’Aliments de Santé Laurier, a nuancé sa réponse. «À prime abord, si la bouteille est complètement réutilisable, cela semble un bon choix écologique.» dit-elle.

Mais, madame Mathton-Boivin a avancé qu’il faudrait s’assurer que le produit de nettoyage des bouteilles ne contient pas de phosphore, car comme elle le mentionne, «le corps humain passe avant tout».

Du côté de la Laiterie Gilles LaHaye, le propriétaire a évalué qu’une bouteille de verre peut être réutilisée entre 50 et 75 fois.

Pourtant, monsieur LaHaye a préféré vanter les autres mérites de la bouteille de verre. À savoir que le lait devient plus froid dans une bouteille en verre, il se conserve plus longtemps (car les bactéries s’y multiplient beaucoup plus lentement), et le goût est meilleur, car étant le seul au Québec à embouteiller son lait de cette manière, le lait ne se mélangera pas à celui des autres producteurs.

Ainsi, à l’achat des bouteilles (en format de 1 litre ou en format de 16 onces pour la crème), cela coûtera 2 dollars de plus. Cependant, en rapportant les bouteilles, ce montant sera déduit sur le total du prochain achat.

Un peu comme le principe des bouteilles d’eau de 18 litres, mis à part le fait que les bouteilles de lait ne soient pas monnayables. Disponible depuis le début du mois d’avril, on retrouve aujourd’hui les bouteilles dans quelques points de ventes bien précis.

Ces derniers seront de plus en plus nombreux, dépendamment des ventes de la laiterie qui, selon monsieur LaHaye, vont «en explosion».


Vidéos

Photos