Des pistes dangereuses

Montréal

 

Gabrielle Duchaine-Baillargeon
Le Journal de Montréal

Des pistes cyclables mal conçues, parsemées de poteaux électriques ou installées à même le trottoir poussent les cyclistes et les patineurs montréalais à adopter des comportements dangereux pour eux-mêmes ou pour les piétons.

Aussi sur Canoe.ca
Si certaines pistes cyclables montréalaises sont bien aménagées et très sécuritaires, l'état de certaines autres laisse visiblement à désirer, a constaté le Journal hier.

Selon Vélo Québec, le circuit cycla-ble de Montréal est mal conçu à plusieurs endroits, ce qui pousse les usagers à adopter des comportements dangereux.

«Certaines voies cyclables sont mal faites et engendrent des inconforts et des frustrations chez les cyclistes», explique Patrick Howe.

«Ils sont donc portés à rouler dans la rue plutôt que d'utiliser la piste et les automobilistes ne s'y attendent pas toujours», dit-il.

Les piétons

Dans plusieurs cas, les circuits réservés aux vélos et patins chevauchent le trottoir, forçant piétons et cyclistes à se partager l'espace, ce qui n'est pas toujours facile.

Rue Jean-Talon, la piste cyclable disparaît lorsqu'elle passe sous la voie ferrée et les conflits semblent chose courante.

«C'est rare que je croise un piéton et qu'il n'arrive pas presque un accident», dit Robert, un cycliste.

«Quand je passe par là, je crie un gros Tassez-vous pour avertir», ajoute son compagnon, Gilles.

Certaines voies sont également recouvertes de pavé uni, un cauchemar pour les patineurs. C'est le cas de la piste située rue Jean-Talon.

Des obstacles

La voie cyclable qui longe le boulevard Gouin est pour sa part parsemée de poteaux électriques.

«C'est dangereux le soir, car les cyclistes peuvent se blesser», dénonce le porte-parole de Vélo Québec, Patrick Howe.

«Et les usagers ont tendance à contourner les poteaux par la rue alors que les automobilistes ne s'y attendent pas», ajoute-t-il.

Dans le Vieux-Port, la piste cyclable qui suivait la rue de la Commune a tout simplement été éliminée. Les cyclistes sont maintenant réduits à zigzaguer entre les piétons.

«C'est problématique, déplore une habituée du circuit, Dominique Malchelosse. On ne sait plus où passer pour ne frapper personne.»

L'état des pistes selon vélo québec

Prix citron
Pistes potentiellement dangereuses

  • La piste cyclable dans le Vieux-Port, rue de la Commune (entre Berri et McGill), a été éliminée et les cyclistes doivent circuler parmi les piétons.
  • La piste cyclable sur Gouin, à l'ouest (entre Saint-Laurent et de l'Acadie) : la piste est parsemée de poteaux d'Hydro-Québec.
  • La piste cyclable sur Gouin, à l'est (après l'île de la Visitation) : la piste est parsemée de poteaux d'Hydro-Québec. (bis)...
  • La piste rue Christophe-Colomb, entre Jarry et Crémazie (Métropolitaine) : la piste est affreuse, mal entretenue, les blocs de pavé uni gênent les cyclistes car ils se sont déformés par l'action du gel et du dégel. Les piétons ne savent plus où se mettre pour éviter les cyclistes.
  • La ruelle entre Christophe-Colomb et Boyer, au sud de Jarry.
  • La piste cyclable toujours inachevée rue Rachel, à l'intersection de Papineau : les cyclistes continuent rue Rachel au lieu de prendre le détour proposé.

    Prix orange
    Belles pistes, bons aménagements

  • La descente de la rue Berri, sous Sherbrooke, entre Cherrier et Ontario : la piste est surélevée. Bien conçue. Sentiment de sécurité pour le cycliste.
  • Parc La Fontaine, piste entre Cherrier et Rachel: elle a été réasphaltée l'an passé. Bon travail.
  • Boulevard La Salle (bord de l'eau, Lachine, etc). Belle piste. Agréable pour sorties de famille.
  • Réfection réussie d'un parc rue Boyer, entre Rosemont et Saint-Grégoire (au nord du chemin de fer). Cohabitation harmonieuse des piétons et des cyclistes.


  • Vidéos

    Photos