Skypower ne lâche pas prise

Annie Saint-Pierre
Le Journal de Québec

Malgré le rejet, par le BAPE, de son projet d'éoliennes dans la MRC Rivière-du-Loup, la société torontoise Skypower maintient son investissement de 350 millions.

Le directeur du projet, M. Steeve Boulianne, signale que Skypower satisfait pleinement aux recommandations du BAPE puisque des modifications ont été apportées aux plans initiaux afin de satisfaire les demandes de la population.

«Les audiences publiques du BAPE ont eu lieu en mai et juin. Nous avons modifié notre projet de façon continue en fonction des exigences des populations et nous avons maintenant un concept pleinement satisfaisant pour la population», expose-t-il.

La commission d'examen environnemental, qui rejette le projet de Skypower dans son rapport rendu public, vendredi dernier, ne pouvait donc considérer les ajustements du promoteur puisqu'ils ont été faits après la consultation publique, reconnaît Mme Danielle Hawey, du BAPE.

C'est donc au ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, M. Claude Béchard, que revient la tâche de trancher l'acceptation ou non de cet investissement de 350 millions proposé dans quatre localités de la MRC Rivière-du-Loup.

Format réduit

Skypower, qui détient un contrat d'achat d'électricité avec Hydro-Québec, dit avoir fait passer le nombre d'éoliennes de son parc de 134 à 114 de façon à éliminer celles qui devaient être construites entre le fleuve Saint-Laurent et l'autoroute 20.

«Nous évitons ainsi le corridor migratoire et nous diminuons l'impact visuel de notre projet», explique M. Boulianne, en ajoutant se conformer ainsi à la réglementation de la MRC.

Prétextant des sondages favorables à plus de 70 % dans les communautés concernées, la direction de Skypower considère donc détenir l'appui de la population de quatre municipalités visées, soit Cacouna, Île-Verte, Saint-Arsène et Saint-Épiphane.

De plus, avec des retombées économiques de 36 millions dans le Bas-Saint-Laurent pendant la construction, le projet éolien de Skypower est profitable pour la région, selon la direction.

M. Boulianne ajoute des redevances de 40 millions, qui seront versées pour une durée de 21 ans, aux municipalités et aux propriétaires. Une fois en opération, le parc éolien nécessitera des dépenses de plus de 88 millions, selon lui.

Enfin, l'entreprise considère que les ajustements de son projet font en sorte qu'il satisfait pleinement les recommandations formulées dans le rapport du BAPE et que le concept doit être réalisé dans le MRC Rivière-du-Loup.

Au bureau du ministre Claude Béchard, on confirme que ce dernier analysera le rapport de la commission d'examen environnemental et qu'il pourrait effectivement considérer les modifications qui ont été soumises par le promoteur.

Une décision est attendue au cours des prochaines semaines, mais la direction de Skypower rejette l'idée de réclamer de nouvelles audiences publiques.


Vidéos

Photos