Priorité à la cafétéria

Hugo R. Morissette
Le Journal de Montréal

L'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal va de l'avant dans la réalisation de quelques projets majeurs. Si le centre de santé souhaite développer de nouveaux créneaux, la moitié des 22 M$ promis par Québec ira dans le secteur alimentaire.

Avec près de 11 M$ investis dans le secteur alimentaire, les installations de préparation des aliments, les cuisines aux étages et quelques bureaux pourront se refaire une beauté.

«Nous n'avons pas investi dans ce secteur depuis plus de 25 ans», fait valoir Michel Larivière, directeur général de l'établissement.

«C'est un projet qui nous tient à coeur depuis quelque temps. L'alimentation a un impact direct sur toute la qualité de nos services.»

Vétuste

Selon Gabriel Groulx, président du conseil d'administration, l'Hôpital du Sacré-Coeur est devenu vétuste avec les années.

À titre d'exemple, il rappelle qu'à peine trois chambres sur dix sont dotées d'une salle de bain.

«C'est l'un des centres hospitaliers les plus importants du Québec. Ces investissements étaient devenus incontournables si l'on voulait poursuivre notre développement.»

Expertises

C'est le ministre de la Santé, Philippe Couillard, qui a dévoilé les montants accordés à l'Hôpital du Sacré-Coeur, hier.

Outre les 10 M$ pour le secteur alimentaire, M. Couillard a annoncé l'octroi de 3 M$ pour le programme régional de traumatologie tertiaire, 3,9 M$ pour une unité de soins coronariens et 1,5 M$ en médecine hyperbare.

D'autres montants, moindres, ont été accordés pour un centre en chirurgie bariatique, un centre d'excellence en orthopédie et l'acquisition d'équipement de vidéo-endoscopie et d'un système de radioscopie pour l'électrophysiologie.

Ces montants s'ajoutent à d'autres investissements accordés à l'hôpital pour l'agrandissement de la salle d'urgence, travaux qui s'amorceront dès l'automne.

L'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal est l'un des six centres hospitaliers universitaires majeurs affiliés à l'Université de Montréal.

Détail de l'investissement de 22 millions

  • Programme régional de traumatologie tertiaire: 3 M$
  • Projet d'aménagement d'une unité de soins coronariens: 3,9 M$
  • Développement de la médecine hyperbare: 1,5 M$
  • Développement d'un centre majeur en chirurgie bariatique pour obésité morbide: 200 000 $
  • Création d'un centre d'excellence en orthopédie et d'un centre universitaire de soins préhospitaliers et de la médecine d'urgence: 200 000 $ pour équipement et budget et

    150 000 $ pour démarrage

  • Création d'un centre provincial de référence en stérilisation: 650 000 $
  • Équipement en vidéo-endoscopie : 900 000 $
  • Système de radioscopie pour l'électrophysiologie: 1,4 M$
  • Projet de rénovation du secteur alimentaire: 10,9 M$


  • Vidéos

    Photos