AFP
Agence QMI

Inondations en France: au moins 13 morts, nouveaux débordements à venir

Inondations en France: au moins 13 morts, nouveaux débordements à venir

AFP

AFP

VILLEGAILHENC | Treize personnes ont perdu la vie dans la nuit de dimanche à lundi à la suite de pluies violentes et de graves inondations dans le sud de la France où localement la crue a atteint un niveau sans précédent depuis 1891, provoquant aussi des dégâts impressionnants.

Selon un nouveau bilan provisoire fourni par la sécurité civile française, ces pluies torrentielles ont fait au moins 13 morts et cinq blessés graves.

Un précédent bilan du ministère français de l'Intérieur faisait état de sept morts et cinq blessés graves.

En l'espace de 5 heures, «entre 160 et 180 mm d'eau sont tombés sur l'agglomération de Carcassonne», selon le préfet de l'Aude, Alain Thirion. Mais la situation n'est pas stabilisée et des débordements sont prévus dans les heures à venir, selon le service Vigicrues.

Un millier d'habitants de la commune de Pezens, dans l'Aude, ont été évacués lundi matin à titre préventif en raison de risques de débordement d'un barrage, a indiqué à l'AFP la sécurité civile. L'évacuation du reste de cette commune de quelque 1 500 habitants, située dans le nord-ouest de la ville de Carcassonne, a été suspendue, a-t-elle ajouté.

Dans cette région de Carcassonne, les champs sont complètement inondés, plusieurs chaussées détruites ou impraticables avec des arbres tombés sur les routes. Des torrents d'eau boueuse enjambent la chaussée, les cours d'eau débordent. Des véhicules ont été emportés par les flots.

Le bilan «est provisoire, et au fur et à mesure des reconnaissances qui interviendront dans l'intervention des secours, il est possible qu'il s'avère plus grave», a déclaré le premier ministre français Edouard Philippe avant l'annonce du nouveau bilan de 13 morts. M. Philippe est attendu sur place dans l'après-midi avec le ministre de la Transition écologique François de Rugy.

«De l'eau et de la boue partout»

«On a de l'eau dans la maison, de l'eau partout. Tout est inondé, partout dans le village. Un pont s'est écroulé. Il y a des pompiers partout, on ne sait plus où donner de la tête», a témoigné par téléphone une habitante de la commune de Villegailhenc, Hélène Ségura.

«Par la fenêtre, je vois de l'eau et de la boue partout», a-t-elle ajouté.

Au monastère de la localité de Villardonnel, où une religieuse a trouvé la mort, «les dégâts sont considérables, les vitres ont explosé. On leur a prêté des chaises pour qu'ils puissent manger à sec à midi. La soeur qui est décédée avait environ 90-95 ans», a expliqué à l'AFP Roselyne Navarro, membre du comité d'action sociale de la ville.

«On a des dégâts importants chez certains habitants avec des geysers d'eau dans la maison d'un couple de personnes âgées. C'est dangereux, ils risquent l'électrocution», a-t-elle averti.

La vigilance rouge cru, qui concernait depuis lundi matin la vallée centrale de l'Aude, a été étendue à trois tronçons supplémentaires, a indiqué Vigicrues à la mi-journée.

«La crue exceptionnelle en cours à Trèbes est proche, mais inférieure à la crue de 1891», souligne Vigicrues dans son bulletin. L'eau a atteint 7,68 mètres vers 07h30 lundi (5h30 GMT), selon le site internet de l'institut. En 1891, l'eau était montée jusqu'à 7,95 mètres le 25 octobre.

Dans l'Hérault (sud), les fortes pluies qui touchent à la mi-journée en priorité l'ouest du département, proche de l'Aude, doivent se déplacer vers l'est dans l'après-midi et la soirée. Elles provoquent de fortes crues.

En Espagne voisine, la tempête Leslie a frappé dimanche avec moins d'intensité que prévu. La ville de Zamora (ouest) a enregistré des rafales de 100 km/h et des chutes d'arbres ont provoqué des coupures de courant affectant quelque 400 personnes.

Initialement un ouragan, Leslie errait sur l'océan Atlantique depuis le 23 septembre et s'était transformé en tempête post-tropicale à son arrivée sur les côtes portugaises dans la nuit de samedi à dimanche. Des vents record de 176 km/h, arrachant des arbres et privant provisoirement d'électricité des centaines de milliers de personnes, avaient été enregistrés au Portugal.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos