AFP
AFP

Légère baisse des crimes violents aux États-Unis en 2017

Légère baisse des crimes violents aux États-Unis en 2017

Photo d'archives, AFP

AFP

Les États-Unis ont enregistré une baisse de 0,2% des crimes violents en 2017, renouant avec une tendance de long terme après deux ans de hausse, selon des statistiques publiées lundi par le FBI.

La police fédérale a enregistré près de 1,25 million de crimes violents en 2017, dont près de 18 000 homicides volontaires, soit 5,3 meurtres pour 100 000 habitants.

Dans son rapport annuel sur la criminalité, le FBI rappelle que ce taux était de 6,3 en 1998 mais avait baissé à 4,4 en 2014.

Il y avait eu une hausse en 2015 principalement à cause d'une flambée des violences dans sept métropoles américaines: Chicago, Baltimore, Houston, Milwaukee, Philadelphie, Kansas City et Washington, la capitale fédérale.

Par comparaison, le Brésil a comptabilisé 30 meurtres pour 100 000 habitants en 2016, la Russie onze, la France, l'Italie et l'Allemagne un seul, selon la Banque mondiale.

Trois quarts des homicides ont eu lieu par armes à feu, selon le FBI.

Si les crimes violents sont à la baisse, les agressions ont augmenté de 1% sur un an et les viols de 2,5 à 3% selon les définitions retenues, d'après l'étude du FBI.

Par ailleurs, il y a eu 7,7 millions d'atteintes à la propriété (cambriolages, vols, incendie criminel...) en 2017, en baisse de 3% sur un an. C'est une baisse «impressionnante qui correspond à une diminution de 40% depuis le pic en 1991», a noté John Pfaff, un pénaliste de l'Université Fordham.

Ces atteintes représentent des pertes estimées à 15,3 milliards de dollars.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos