AFP
AFP

Californie: un baron de la drogue extradé de Colombie après 3 ans d'enquête

Californie: un baron de la drogue extradé de Colombie après 3 ans d'enquête

Photo Fotolia

AFP

Los Angeles | Un baron de la drogue colombien, pivot d'un vaste trafic international de cocaïne entre l'Amérique du Sud, le Mexique et les États-Unis, a été extradé de Colombie, ont annoncé vendredi les services du procureur fédéral de Californie.

En parallèle à l'extradition de Victor Hugo Cuellar-Silva, désormais en détention à Los Angeles, sept personnes ont été arrêtées jeudi aux États-Unis dans le cadre de cette enquête de longue haleine, qui a mobilisé les polices de trois continents. Six autres suspects devraient prochainement être extradés de Colombie et de Thaïlande, précise le bureau du procureur dans un communiqué.

Le chef présumé de ce réseau est le Mexicain Angel Humberto Chavez-Gastelum, considéré comme un ancien membre du redoutable « cartel de Sinaloa » ayant créé depuis sa propre organisation. Toujours en fuite, il est activement recherché par les autorités et se trouverait au Mexique.

Selon les enquêteurs, le réseau se procurait des tonnes de cocaïne auprès de divers laboratoires clandestins d'Amérique du Sud. Il convoyait ensuite la drogue jusqu'au Mexique à bord d'avions, de sous-marins ou de bateaux « go-fast ».

Des petites mains étaient alors chargées de faire passer la frontière à la cocaïne destinée à la revente sur le marché américain, de loin le plus important au monde.

« L'acte d'accusation est unique en son genre car il concerne les responsables du réseau à tous les niveaux du trafic, des fournisseurs en Colombie jusqu'aux revendeurs des caches américaines en passant par les investisseurs mexicains », souligne le bureau du procureur.

Au cours des trois années d'enquête, les autorités ont saisi quelque 3,5 tonnes de cocaïne, d'une valeur à la revente estimée à 500 millions de dollars (430 millions d'euros).

« Cette organisation est responsable de la production et de la vente à échelle internationale de quantités astronomiques de cocaïne, de la mise en place d'un système complexe de blanchiment d'argent et d'une kyrielle d'autres crimes, dont des meurtres », a résumé Daniel Comeaux, agent de la DEA (agence américaine de lutte contre le trafic de drogue) chargé de l'enquête.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos