AFP et TVA Nouvelles 
Agence QMI

Florence: un ouragan «extrêmement dangereux», alerte à la montée des eaux sur la côte est

La côte est pourrait recevoir l'équivalent de toute la pluie qui tombe sur Montréal en un an - Florence: un ouragan «extrêmement dangereux», alerte à la montée des eaux sur la côte est

AFP

AFP et TVA Nouvelles 

L'ouragan Florence portera un coup direct sur la côte est américaine dans la nuit de jeudi à vendredi. Il reste à savoir quelle sera la force de la tempête lorsqu'elle touchera terre, mais la situation est alarmante dans quelques États américaine.

Mardi matin, les autorités météorologiques américaines ont émis mardi une alerte à la montée des eaux sur une vaste portion de la côte est des États-Unis.

Les États de Virginie, Caroline du Nord et Caroline du Sud restaient les plus menacés par l'ouragan, toujours classé catégorie 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, avec des vents atteignant 220 km/h, selon le Centre national des ouragans (NHC). Ces États pourraient même recevoir jusqu'à 700 mm de pluie. «C'est l'équivalent de toute la pluie qui tombe sur Montréal en un an», explique le météorologue Gilles Brien.

Florence devrait passer mardi et mercredi entre les Bahamas et les Bermudes et pourrait atteindre jeudi les côtes américaines. L'ouragan a une direction constante et frappera donc directement la côte avec des vents très violents. Les vagues pourraient même atteindre près de six mètres

«Généralement, l'anticyclone va plutôt aller effleurer les Antilles et les régions plus au sud des Caraïbes et remonter avec le Gulf Stream vers la côte est, dit Gilles Brien. Dans ce cas-ci, en 36 heures, la tempête a grimpé d'une catégorie 1 à une catégorie 4.

«L'ouragan Florence peut potentiellement causer des inondations catastrophiques, particulièrement sur les zones côtières» et à l'entrée de la baie de Chesapeake, a affirmé mardi Ralph Northam, le gouverneur de Virginie, Etat qui jouxte la capitale fédérale Washington.

La maire de Washington a elle aussi déclaré l'état d'urgence dans la capitale fédérale américaine.

« Ce matin, j'ai signé un décret déclarant un état d'urgence avant l'ouragan Florence », a écrit sur Twitter Muriel Bowser, la ville de Washington rejoignant ainsi les États de Virginie, Caroline du Nord et Caroline du Sud ayant, eux aussi, décrété l'état d'urgence.

Gilles Brien explique qu'il est impossible de marcher à l'extérieur par des vents de 120 km/h et plus, un phénomène presque inexistant au Québec. Un ouragan de catégorie 5, avec des vents de 250 km/h et plus, ferait des dommages très importants.

«Avec cette force, l'intégrité structurelle d'un bâtiment est atteinte, affirme Gilles Brien. Aucun gratte-ciel, aucun bâtiment, aucun centre d'achat qui peut supporter des vents aussi forts.»

Plus d'un million d'évacuations

L'ordre d'évacuation est entré en vigueur à 8h pour assurer «la sécurité des milliers de Virginiens habitant dans cette zone», a expliqué M. Northam, appelant la population de l'intérieur des terres à se préparer aux effets de Florence qui «seront ressentis dans tout l'État».

En Caroline du Sud, l'évacuation d'environ un million d'habitants ordonnée par le gouverneur Henry McMaster devait également commencer mardi sur une bande littorale de 320 kilomètres de longueur.

«S'il vous plait, préparez-vous, soyez prudents et restez en SÉCURITÉ», a écrit le président américain Donald Trump sur Twitter lundi, précisant qu'il venait de s'entretenir par téléphone avec les gouverneurs des États de la Caroline du Nord, de la Caroline du Sud et de la Virginie.

L'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence (FEMA) a prévenu lundi soir que Florence «va causer une hausse du niveau de la mer potentiellement mortelle, des inondations à l'intérieur des terres et des vents destructeurs dans les (deux États de) Caroline et la Virginie».

Dès lundi, les supermarchés de la côte Est ont été pris d'assaut par la population qui faisait le plein d'eau, de nourriture et de produits de première nécessité. De nombreux habitants ont également calfeutré les portes et fenêtres de leur logement avant l'arrivée de l'ouragan.

Florence, Isaac, Helene

«Il est prévu que Florence se renforce encore et qu'il soit jusqu'à jeudi un ouragan majeur extrêmement dangereux», a indiqué le NHC, appelant la population à la plus grande attention, car la majorité des décès lors d'ouragan sont provoqués par les inondations.

Florence «devrait non seulement apporter de dangereuses montées d'eaux par les orages, mais aussi d'importantes chutes de pluie, sur la côte et à l'intérieur des terres», a expliqué le NHC.

Trente navires de guerre de l'US Navy doivent également appareiller de sa principale base navale de la côte est, à Norfolk (Virginie), pour éviter l'ouragan.

Deux autres dépressions suivent Florence dans l'Atlantique.

Helene, un ouragan de catégorie 2 dont les vents atteignaient 175 km/h mardi matin, doit se renforcer jusqu'en soirée en allant vers le nord-ouest, puis perdre progressivement en vigueur.

La tempête tropicale Isaac, dont le bulletin du NHC relevait mardi des vents de 110 km/h, prenait la direction des Petites Antilles, qui se remettent encore du passage de Maria.

Entre août et septembre 2017, les trois puissants ouragans Harvey, Irma et Maria ont causé la mort de milliers de personnes et provoqué des milliards de dollars de dégâts dans les Caraïbes et le sud-est des États-Unis.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos