AFP
AFP

Harcèlement sexuel: discussions en cours pour faire partir le PDG de CBS

Harcèlement sexuel: discussions en cours pour faire partir le PDG de CBS

Leslie MoonvesPhoto AFP

AFP

La chaîne CBS négocie le départ de son PDG Leslie Moonves, un mois après des accusations de harcèlement sexuel émanant de six femmes, selon plusieurs médias américains.

Le conseil d'administration de CBS est «en pleine discussion avec le président Leslie Moonves, qui se traduirait par son départ», a indiqué la chaîne CNBC.

Les discussions en cours pourraient aboutir «dans les prochains jours», comme elles pourraient encore capoter, a indiqué pour sa part le Wall Street Journal.

En cas de départ, le PDG de 68 ans, ancien acteur et figure incontournable de la télévision américaine, serait temporairement remplacé par son directeur des opérations et fidèle lieutenant, Joe Ianniello, selon ces deux médias.

Ces informations ont fait remonter CBS en Bourse, qui avait subi une sévère décote après les accusations des femmes publiées par le New Yorker fin juillet.

Jeudi, le titre a clôturé en hausse de plus de 3%, à 54,62 dollars au New York Stock Echange.

Les discussions en cours tournent en partie autour de l'indemnité de départ que toucherait M. Moonves, longtemps célébré à Wall Street pour avoir fait de CBS le plus populaire des «networks» américains et la croissance de sa chaîne câblée «Showtime».

Selon CNBC, le contrat de Moonves prévoirait une indemnité de départ de 180 millions de dollars. Le conseil d'administration lui offrirait actuellement environ 100 millions de dollars, presqu'exclusivement en actions CBS, selon la chaîne.

La chaîne voudrait aussi pouvoir récupérer une partie de son indemnité de départ au cas où l'enquête commandée par la chaîne à des avocats extérieurs sur les accusations des femmes débouchait sur des preuves tangibles de harcèlement, selon le Wall Street Journal.

Le maintien jusqu'ici de Leslie Moonves aux commandes de CBS est une exception à l'ère du #MeToo: des dizaines d'hommes de pouvoir ont été poussés vers la sortie dès les premières accusations de harcèlement ou d'abus sexuels rendues publiques.

Parmi les six victimes présumées de M. Moonves, quatre ont raconté qu'il les avait touchées ou embrassées de force. Certaines accusations remontent aux années 1980, bien avant que M. Moonves arrive chez CBS en 1995.

Beaucoup d'observateurs ont expliqué le maintien de M. Moonves par la bataille qui oppose la famille Redstone, qui contrôle 80% des droits de vote de CBS, au conseil d'administration de CBS et à Moonves, sur une possible fusion avec le groupe de médias, Viacom, également contrôlé par Redstone.

La famille Redstone a assigné CBS en justice, en l'accusant de vouloir diluer ses droits de vote à quelque 20% seulement.

Selon les sources citées par CNBC, les négociations pour un accord à l'amiable entre Redstone et CBS suite à cette assignation et celles pour un accord entre CBS et M. Moonves ne seraient pas liées.

Mais le calendrier rend les deux dossiers difficiles à dissocier: le procès sur les droits de vote dont dispose la famille Redstone chez CBS devrait démarrer le 3 octobre devant une juridiction de l'État du Delaware.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos