AFP
AFP

Pompeo nie être l'auteur de la «triste» tribune anti-Trump du New York Times

Pompeo nie être l'auteur de la «triste» tribune anti-Trump du New York Times

AFP

AFP

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a nié jeudi être l'auteur de la «triste» tribune anonyme publiée par le New York Times, qui critique sévèrement le président Donald Trump.

«Personne ne devrait être surpris que le New York Times, un journal libéral qui a attaqué sans relâche cette administration, ait choisi de publier un tel article», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à New Delhi.

«Il n'est pas de moi», a-t-il tenu à préciser, alors que l'identité de son auteur reste sujette à spéculations.

Les responsables du journal «n'auraient pas dû choisir de prendre pour argent comptant les opinions d'un mauvais acteur mécontent et déloyal»

«Si vous n'êtes pas en position d'exécuter le projet du chef, vous n'avez qu'une option : partir. Et au lieu de cela, cette personne, selon le New York Times, a choisi non seulement de rester, mais de saper ce que le président Trump et son administration essayent de faire».

«Et je dois vous dire que je trouve incroyablement inquiétants les efforts des médias à cet égard pour saper cette administration», a-t-il ajouté.

Pence n'est pas non plus l'auteur de la tribune anonyme

«Le vice-président signe les tribunes qu'il écrit»... L'équipe de Mike Pence a pris soin de préciser jeudi qu'il n'était pas l'auteur de la tribune anonyme visant Donald Trump publiée dans le New York Times.

«Le New York Times devrait avoir honte, tout comme la personne qui a écrit cette tribune fausse, absurde et lâche», a écrit dans un tweet Jarrod Agen, directeur de la communication de M. Pence.

«Nous sommes au-dessus de telles manoeuvres d'amateurs», a-t-il ajouté.

Donald Trump a réagi mercredi soir avec véhémence à la publication par le New York Times d'une tribune anonyme d'un haut responsable de son administration expliquant comment il s'efforçait, avec d'autres, de lutter de l'intérieur contre les «pires penchants» du président américain.

L'auteur de ce texte hors du commun, intitulé «Je fais partie de la résistance au sein de l'administration Trump», souligne qu'il ne s'agit pas pour lui de soutenir la démarche des démocrates, mais de protéger son pays contre le comportement de son 45e président.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos