AFP
Agence QMI

Colombie: deux policiers tués à proximité de la centrale d'Hidroituango

Colombie: deux policiers tués à proximité de la centrale d'Hidroituango

AFP

AFP

BOGOTA | Deux policiers colombiens ont été abattus et un troisième a été blessé vendredi alors qu'ils patrouillaient à proximité d'Hidroituango, la plus grande centrale hydroélectrique du pays en cours de construction et qui menace quelque 130 000 personnes.

« Sur ce site nous sommes en présence du Clan du Golfe et des Caparrapos », deux organisations criminelles qui se disputent le contrôle du narcotrafic, a indiqué à la presse Julio Cabrera, sous-commandant de police dans le département d'Antioquia (nord-est).

Le vice-président colombien Oscar Naranjo a condamné sur Twitter « ce lâche assassinat ».

Selon les autorités, les agents ont été tués par des francs-tireurs dans la localité de Puerto Valdivia, où une partie des habitants de la zone à proximité de la centrale avait été évacués ces dernières semaines face à des risques de glissements de terrain et de crue du fleuve Cauca, qui alimente la centrale en construction.

L'état d'urgence avait été déclaré le 12 mai à Hidroituango quand un effondrement avait bloqué le tunnel de canalisation de la rivière, initiant le remplissage du lac avant que la construction de la retenue soit terminée. Puis le seul tunnel d'évacuation s'est bouché et a provoqué une brusque montée des eaux.

La construction de cette centrale, visant à couvrir un cinquième des besoins énergétiques de la Colombie, a débuté en 2010, pour un coût dépassant les trois milliards de dollars. Le lac artificiel devait à l'origine être rempli au 1er juillet.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos