TVA Nouvelles 
Agence QMI

Il vole l'identité d'un garçon de 8 ans mort en 1945

Il vole l'identité d'un garçon de 8 ans mort en 1945

TVA Nouvelles

TVA Nouvelles 

Le suicide d'un homme en 2002 a mené les enquêteurs à ouvrir une enquête bourrée de mystère. Seize ans plus tard, les policiers en savent maintenant un peu plus sur l'histoire fascinante de Joseph Newton Chandler III.

Joseph Newton Chandler III a été retrouvé mort dans son appartement d'Eastlake, en Ohio, en 2002. Comme l'homme qui s'était suicidé laissait 82 000 dollars dans son compte en banque, les enquêteurs ont voulu trouver ses héritiers.

C'est alors que les policiers ont découvert que Joseph Newton Chandler III avait volé l'identité d'un garçon de 8 ans décédé en 1945 dans un accident d'auto avec ses parents en Oklahoma.

Les policiers ont mis des années à comprendre comment Chandler avait pu voler l'identité de ce garçon.

Les autorités ont dévoilé jeudi que le vrai nom de l'homme était Robert Ivan Nichols et qu'il était un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale, selon CNN.

Comme le corps de l'homme était en décomposition lorsqu'il a été retrouvé, c'est grâce à un test d'ADN que les spécialistes ont pu trouver sa véritable identité en le reliant à son fils biologique.

Bien que cette mystérieuse enquête ait fait beaucoup de progrès depuis plus de 15 ans, les enquêteurs tentent toujours de comprendre pourquoi l'homme a changé d'identité soudainement.

Robert Ivan Nichols aurait quitté sa femme et leurs trois enfants, en Oklahoma, pour aller se cacher en Ohio en 1964. Mais après une année, plus personne n'avait entendu parler de lui.

Même dans la mort, Robert Ivan Nichols ne voulait pas être retrouvé. «Sans note, sans rien. Il avait fermé toutes les portes, verrouillé toutes les portes, fermé l'air conditionné. Il ne voulait pas être retrouvé, même dans la mort», a expliqué l'enquêteur au dossier Pete Elliott.

Les policiers ont retrouvé un sac dans l'appartement de l'homme, «comme s'il était toujours en train de fuir». «C'est comme s'il était toujours prêt à partir. Mais de quoi se cachait-il, nous ne le savons pas», a ajouté l'enquêteur Elliott.

Les autorités espèrent que la diffusion de ces nouvelles informations permettra à quelqu'un d'apporter les réponses manquantes dans cette affaire.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos