AFP
AFP

Une guerre commerciale n'a «pas de vainqueur mais des perdants des deux côtés», selon le FMI

Une guerre commerciale n'a «pas de vainqueur mais des perdants des deux côtés», selon le FMI

Photo AFP

AFP

Washington | La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a prévenu les États-Unis jeudi qu'il n'y aurait «pas de vainqueur» dans une guerre commerciale, mais «des perdants des deux côtés».

Mme Lagarde commentait l'examen annuel de l'économie américaine par le FMI, qui estime que si la croissance des États-Unis va être forte à court terme, les mesures de relance budgétaire et les restrictions commerciales présentent des risques pour l'économie mondiale.

«En cas de guerre commerciale, nourrie par la hausse réciproque de droits de douane sur les importations, il n'y a pas de vainqueur. On voit généralement des perdants des deux côtés», a affirmé Mme Lagarde lors d'une conférence de presse à Washington.

Pour leur part, les États-Unis ont immédiatement réagi en exprimant leur divergence de vue avec le FMI sur les perspectives à moyen terme de la première économie mondiale.

«Même si on apprécie le travail du FMI et si on partage les mêmes projections à court terme sur la croissance de l'économie, nous différons nettement sur leurs projections à moyen et long terme», écrit le Trésor américain dans un communiqué.

«Le département du Trésor est persuadé que nos politiques, y compris la réforme fiscale et la dérégulation qui visent à doper la productivité, engendreront davantage de croissance durable», ajoute l'administration Trump.

Le FMI voit l'expansion des États-Unis s'accélérer à 2,9% en 2018 et 2,7% en 2019 puis s'affaisser à 1,9% en 2020 et 1,7% en 2021.

L'administration Trump ambitionne une croissance durable supérieure à 3%.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos