TVA Nouvelles 
Agence QMI

Orlando: fin horrible pour quatre enfants pris en otages

Orlando: fin horrible pour quatre enfants pris en otages

Capture d'écran Twitter

TVA Nouvelles 

La prise d'otages impliquant quatre enfants s'est terminée de la pire façon qui soit lundi soir à Orlando, en Floride, près de 24 heures après le début du siège des policiers.

Des agents du Département de police d'Orlando avaient d'abord été appelés à intervenir sur les lieux, tard dimanche soir, après avoir reçu l'appel d'une femme se disant victime de violence conjugale. Cette dernière s'était réfugiée dans un restaurant tout près pour prévenir les services d'urgence.

Arrivé sur place, un des policiers a été blessé lors d'un échange de coups de feu, et reposait toujours dans un état critique aux dernières nouvelles. Quant au suspect, il s'est enfermé dans un appartement, prenant en otage quatre enfants âgés respectivement de 1, 6, 10 et 11 ans. Sur le lot, deux sont vraisemblablement les propres enfants du forcené, les deux autres étant ceux de la femme qui a alerté les policiers, rapporte le Orlando Sentinel.

Ce dernier a été identifié comme étant Gary Wayne Lindsey Jr., un homme de 35 ans qui a déjà été trouvé coupable notamment d'avoir causé un incendie volontaire.

Vers 21h, lundi, après une vingtaine d'heures de négociation, les agents du SWAT ont fait irruption dans l'appartement, où ils ont retrouvé tous les enfants sans vie. Le tireur a lui aussi été trouvé gisant dans un placard, après s'être donné la mort à l'aide d'une arme à feu.

«Nous ne savons pas à quel moment les enfants ont perdu la vie», a expliqué le chef de la police d'Orlando, John Mina, lors d'un point de presse qui s'est tenu en fin de soirée à Orlando.

Le chef rapporte que ses officiers ont été en relation «directe et indirecte» avec Lindsey tout au long de la journée, le dernier contact ayant été pris autour de 20h30-21h. Le téléphone du suspect fonctionnait de façon inégale, et la police avait décidé de tenter de lui offrir un nouvel appareil. C'est alors qu'ils ont aperçu le corps d'un des enfants et qu'ils ont décidé d'intervenir dans l'espoir de sauver les autres.

«Nos pensées vont vers les familles impliquées», a-t-il poursuivi.

Ce drame familial survient deux ans jour pour jour après la tuerie du bar Pulse, où 49 personnes ont été assassinées et une cinquantaine d'autres blessées à Orlando, cette ville qui a connu son lot de morts tragiques ces dernières années.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos