AFP
AFP

Évacuations par hélicoptère après une nouvelle coulée de lave à Hawaï

Évacuations par hélicoptère après une nouvelle coulée de lave à Hawaï

Photo AFP

AFP

Los Angeles | Quatre habitants d'Hawaï, où le volcan Kilauea est entré en éruption le 3 mai, ont été évacués par hélicoptère après qu'une coulée de lave a isolé une quarantaine de maisons, selon les autorités locales.

«La lave se déplaçant rapidement (...) a isolé environ 40 maisons», a tweeté tard vendredi le responsable du comté d'Hawaï, Harry Kim, relatant l'évacuation réussie «de quatre personnes par les hélicoptères de la Garde nationale et du comté de Hawaï».

L'agence américaine de géologie et sismologie (USGS) a signalé pour sa part samedi que la lave « qui a émergé de la fissure 20 vendredi après-midi continue de couler en direction du sud-est » et avance par endroits à «environ 210 mètres par heure».

Jeudi, une explosion à l'intérieur du cratère Halemaumau du Kilauea avait projeté un épais panache de cendres très haut dans le ciel (jusqu'à 9 km), poussant les autorités à inciter les habitants à se mettre à l'abri.

Selon l'USGS, une rapide explosion au même endroit a à nouveau provoqué un nuage de cendres dans la nuit de vendredi à samedi, qui a été projeté «jusqu'à 3 km de haut» et a été «poussé par le vent en direction du sud-ouest».

Le Kilauea est l'un des volcans les plus actifs du monde et l'un des cinq que compte l'île d'Hawaï, la plus grande de l'archipel.

Son éruption a entraîné l'évacuation de quelque 2.000 personnes de leurs maisons à cause de fissures --au moins 22 vendredi-- déversant de la lave qui se sont ouvertes à plusieurs kilomètres du cratère principal. Des gaz toxiques ont également envahi ces zones.

«Les émissions de gaz volcaniques restent élevées » samedi et « la fumée dégagée par la végétation en feu à cause de l'avancée de coulées de lave contribue à une mauvaise qualité de l'air », a mis en garde l'USGS.

Les scientifiques estiment que l'activité volcanique est peut-être annonciatrice d'une éruption majeure similaire à celle du milieu des années 1920.

Mais ils ne craignent toutefois pas de victimes, car les zones résidentielles les plus exposées ont été évacuées et la région où se trouve le volcan --au sud-est de l'île-- n'est pas très peuplée.

Une quarantaine de bâtiments ont été détruits par la lave depuis le début de l'éruption.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos