AFP
AFP

La posture militaire inchangée après les annonces de Pyongyang

La posture militaire inchangée après les annonces de Pyongyang

Photo Fotolia

AFP

La posture militaire des États-Unis n'a pas changé après l'annonce par la Corée du Nord de la fin des essais nucléaires et des tests de missiles intercontinentaux, a indiqué lundi le Pentagone.

Les États-unis ont 28 500 soldats déployés en Corée du Sud, ainsi qu'une présence militaire importante dans la région qui surveille l'espace aérien et maritime autour de la Corée du Nord.

«D'un point de vue militaire, pour le ministère de la Défense, il n'y a eu aucun changement dans notre positionnement, ni dans notre détermination à être prêts à nous battre ce soir», a déclaré au cours d'un point de presse le colonel Rob Manning, un porte-parole du Pentagone.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a annoncé samedi la fin des essais nucléaires et des tests de missiles intercontinentaux ainsi que la fermeture de son site d'essais atomiques,

Le colonel Manning a souligné que malgré ces annonces, les États-Unis n'avaient pas modifié leurs exigences de «dénucléarisation complète, irréversible et vérifiable de la Péninsule coréenne».

La Corée du Sud a fait taire lundi les haut-parleurs géants qui diffusent à grands renforts de décibels des messages de propagande aux soldats nord-coréens déployés à la frontière, un geste de conciliation avant le sommet intercoréen de vendredi, entre Kim Jong-Un et le président sud-coréen Moon Jae-In.

Le leader nord-coréen doit rencontrer le président américain Donald Trump fin mai ou début juin.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos