Shahzad Abdul
AFP

La police tire sur un homme armé au Capitole

Shahzad Abdul

Dernière mise à jour: 28-03-2016 | 19h41

WASHINGTON -  Un homme a sorti une arme lundi à l'une des entrées du Capitole de Washington, siège du Congrès américain, avant d'être blessé et arrêté par la police, déclenchant une brève panique au coeur d'une capitale américaine sous haute sécurité.

L'incident s'est produit à 14 h 39 lors d'un contrôle de sécurité à l'entrée du centre des visiteurs du bâtiment qui abrite le Sénat et la Chambre des représentants.

Au moment de passer les portiques de sécurité, «l'individu a sorti ce qui semblait être une arme et l'a pointée vers les policiers», a expliqué Matthew Verderosa, chef de la police du Capitole, lors d'un point presse. «Un policier a tiré et blessé le suspect, qui a été par la suite pris en charge par le personnel médical», a-t-il poursuivi, précisant que le suspect avait été placé en garde à vue.

L'homme, dont l'identité n'a pas été confirmée par les autorités, a été transféré à l'hôpital où il est opéré et son état de santé est à ce stade «inconnu», a précisé M. Verderosa.

Si aucun policier n'a été blessé, une femme âgée entre 35 et 45 ans et qui n'était pas impliquée dans l'incident souffre de «blessures légères».

Le chef de la police a indiqué qu'il ne pouvait pas encore confirmer si un ou plusieurs policiers avaient tiré.

Les coups de feu ont entraîné le bouclage du bâtiment pendant une heure, qui a désormais été levé. Les mesures de sécurité ont toutefois été renforcées pour «assurer la sécurité de la communauté parlementaire», a assuré la police du Capitole.

Connu des services

Jeff Westbrock visitait le bâtiment et se trouvait dans le grand hall d'entrée du centre des visiteurs du Capitole, après les contrôles de sécurité, lorsque l'incident s'est produit. Les policiers du Capitole ont crié aux touristes de «se baisser», a-t-il raconté à l'AFP.

Les touristes se sont jetés à terre puis ont été dirigés vers des salles près de là, a précisé l'homme venu en famille d'Asheville, en Caroline du Nord. 

«Nous nous sommes protégés les uns les autres, la police du Capitole a demandé à tout le monde de rester baissé et elle a neutralisé la situation et nous a dit de rentrer dans l'auditorium pour rester en sécurité», s'est-il souvenu, témoignant d'un retour à calme rapide après l'alerte.

L'enquête va désormais chercher à déterminer les raisons qui ont poussé cet homme à tenter de pénétrer armé au sein du Capitole.

«Nous pensons qu'il s'agit de l'acte d'une seule personne qui a fréquenté le Capitole auparavant et il n'y a pas de raison de penser que ce soit plus qu'un acte criminel», a expliqué Matthew Verderosa.

Selon lui, «le suspect est connu de nos services».

Il s'agirait, selon la chaîne ABC, de Larry Dawson, un homme du Tennessee connu pour avoir interrompu une session de la Chambre des représentants en octobre dernier.

Élus en congé

Les élus du Congrès sont actuellement en congé pour Pâques mais la capitale américaine reçoit beaucoup de visiteurs à l'occasion de la floraison de ses célèbres cerisiers et des vacances scolaires.

Deux millions de personnes passent chaque année par les portiques de sécurité du centre de visiteurs du Capitole, selon la police.

Parallèlement à cet épisode, les bâtiments de la Maison-Blanche ont aussi été brièvement bouclés au même moment. Le personnel a reçu l'interdiction d'entrer ou de sortir, au moment où des dizaines de milliers de visiteurs participaient dans ses jardins à la traditionnelle chasse aux oeufs de Pâques.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos