Agence QMI

Bruxelles: «Nous sommes tous en danger» - Marine Le Pen

MONTRÉAL - En visite au Québec depuis quelques jours, la présidente du Front national, Marine Le Pen, a profité de son passage dans les studios de TVA Nouvelles mardi matin pour blâmer François Hollande pour sa réaction face aux attentats de Bruxelles.

Selon Marine Le Pen, le président français refuse «de nommer la menace» empêchant du même coup de la combattre.

«Il évoque toujours le terrorisme. Il veut lutter contre le terrorisme, mais le terrorisme c'est le moyen, c'est l'arme qui est dans la main de l'assassin. On ne lutte pas contre l'arme, on lutte contre celui qui tient l'arme. Et celui qui tient l'arme c'est l'idéologie du fondamentalisme islamiste», a-t-elle affirmé.

«On nous traitait d'islamophobes chaque fois qu'on voulait combattre le fondamentalisme islamique. Encore une fois, voilà la conséquence: nous sommes tous en danger, nous sommes tous dans la crainte de voir ces attentats se répéter partout à n'importe quel moment et en n'importe quel lieu.»

La présidente du Front national a une fois de plus dénoncé «l'ouverture totale des frontières» qui empêche selon elle un contrôle adéquat de la circulation des personnes et des armes.

«Je pense qu'on paye pour des années de laxisme, des années de bons sentiments», a affirmé Marine Le Pen. «Je réclame immédiatement la remise en place définitive des frontières nationales au sein de l'Union européenne», a-t-elle conclu.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos