AFP

Les Philippines ouvrent ses bases militaires aux États-Unis

Les Philippines ouvrent ses bases militaires aux États-Unis

Des aéronefs américains, aux Philippines.Photo Archives / AFP

MANILLE, Philippines - Les Philippines ont salué dimanche la conclusion d'un nouvel accord avec les États-Unis donnant au forces américaines l'accès à cinq bases de l'archipel, dont certaines proches de la mer de Chine méridionale, objet de contentieux avec Pékin.

«Les cinq lieux convenus sont la réaffirmation de l'engagement partagé des Philippines et des États-Unis en faveur d'une alliance plus forte pour assurer la sécurité et la défense mutuelle des deux pays», a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère philippin des Affaires étrangères, Charles Jose.

Cet accord s'inscrit dans le cadre de l'accord de coopération militaire élargi entre les deux pays, qui est entré en vigueur en janvier.

Parmi les bases que pourront utiliser les forces américaines, figure notamment la base aérienne Antonio Bautista, sur l'île de Palawan, qui fait face à la mer de Chine méridionale. 

Une autre de ces installation est la base aérienne Basa au nord de Manille, qui n'est pas loin non plus des eaux disputées entre Pékin et plusieurs capitales régionales.

Colonie américaine de 1898 à 1946, les Philippines ont abrité jusqu'en 1992 deux des plus grandes bases militaires déployées par Washington au-delà de ses frontières. 

Manille et Washington sont déjà liés par un traité de défense mutuelle qui date de 1951 ainsi que par un accord sur les forces en visite de 1998.

Les Philippines, pays en développement de 100 millions d'habitants, font face à des rébellions communiste et musulmane. 

Elles sont fortement dépendantes de l'aide militaire américaine pour leurs équipements et la formation de leurs forces.

Mais ces dernières années, les tensions croissantes avec la Chine ont conduit Manille a demander à Washington un soutien bien plus grand.

Pékin a des vélléités sur la quasi-totalité des droits de souveraineté de la Chine méridionale. Certaines zones sont revendiquées par les Philippines mais aussi par le Vietnam, la Malaisie, Taïwan et Brunei.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos