AFP

Affaire O.J. Simpson: pas de traces ADN sur le couteau

Affaire O.J. Simpson: pas de traces ADN sur le couteau

O.J. Simpson.Photo Archives / AFP

LOS ANGELES - Les tests ADN sur un couteau supposément trouvé dans la propriété de l'ex-star du football américain O.J. Simpson n'ont rien donné, a avancé mardi le site TMZ, écartant la possibilité d'un rebondissement dans la plus célèbre enquête criminelle des dernières décennies aux États-Unis.

«On nous informe que les microbes dans le sol ont tellement dégradé l'ADN qu'il était impossible d'obtenir un résultat probant», écrit le site américain spécialisé dans les informations sur les célébrités.

La police n'ayant pas découvert d'autres échantillons contenant de l'ADN, comme des cheveux, «l'enquête est bouclée», assure TMZ. 

Interrogée par l'AFP, la police de Los Angeles a déclaré que les examens liés au couteau étaient encore en cours.

«Ils sont encore en train de l'examiner et nous attendons les résultats», a indiqué Tony Im, un porte-parole de la police. «Nous ne suivons pas ce que dit TMZ».

L'athlète noir avait été inculpé pour double meurtre après l'assassinat de son ex-femme et de son ami restaurateur Ronald Goldman, retrouvés poignardés le 13 juin 1994 devant la propriété du couple, jusqu'alors symbole du succès et du glamour aux États-Unis.

«Procès du siècle»

Le «procès du siècle» a fasciné l'Amérique, mêlant questions raciales, sexe, trahisons, succès et déchéance. 

O.J. Simpson fut acquitté en 1995 dans un verdict très controversé, avant d'être cependant reconnu coupable de leur mort au civil, en 1997. Le jury l'avait alors condamné à payer 33,5 millions de dollars de dommages et intérêts, dont une grande partie n'a toujours pas été versée.

Dans un rebondissement inattendu, la police de Los Angeles avait annoncé début mars l'existence d'un couteau qui aurait été trouvé dans la propriété où O.J. Simpson avait vécu avec sa femme. Un policier à la retraite l'aurait eu en sa possession depuis la fin des années 1990.  

Le couteau aurait été découvert pendant la démolition du site en 1998 puis transmis à ce policier, qui travaillait alors comme agent de surveillance sur un tournage, selon la police. 

O.J. Simpson a fini derrière les barreaux fin 2008 pour avoir fait irruption en 2007 avec cinq hommes de main dans un hôtel-casino de Las Vegas pour y «récupérer», sous la menace d'armes, des souvenirs sportifs auprès de revendeurs.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos