AFP

Brexit: Obama plaidera pour le maintien de l'Europe

Brexit: Obama plaidera pour le maintien de l'Europe

Le premier ministre britannique David Cameron et le président américain Barack Obama. Photo Fatih Aktas / AFP

LONDRES - Le président américain Barack Obama se rendra le mois prochain au Royaume-Uni pour mettre sa popularité au service des partisans du maintien du pays dans l'Union européenne, a rapporté dimanche The Independent.

Cette visite aura lieu vers la fin avril, soit environ deux mois avant le référendum du 23 juin lors duquel les Britanniques se prononceront sur l'appartenance de leur pays au bloc des 28, selon le quotidien.

Le programme officiel du président américain prévoit à cette période un déplacement en Allemagne, où il rencontrera la chancelière Angela Merkel et participera à la gigantesque foire-exposition de Hanovre.

Interrogé par l'AFP sur son éventuelle venue à Londres, un porte-parole du Premier ministre britannique David Cameron, s'est refusé à tout commentaire, évoquant des «spéculations».

En février dernier, Barack Obama avait réaffirmé, lors d'un échange téléphonique avec David Cameron, le soutien des États-Unis envers un Royaume-Uni partie intégrante de l'Union européenne.

L'hypothèse de voir le président américain donner un coup de pouce à M. Cameron et au camp du maintien dans l'UE a provoqué la colère des partisans du Brexit et une pétition adressée au Parlement pour «empêcher M. Obama de s'exprimer à Westminster sur le référendum» avait recueilli dimanche plus de 16 000 signatures.

«Les gens de ce pays ont déjà eu suffisamment de présidents américains qui nous dictaient notre politique étrangère», a fustigé Jack Montgomery, porte-parole du mouvement pro-Brexit «Leave.eu», dans une déclaration à l'AFP.

Barack Obama ne voudrait pas d'une organisation comme l'UE pour les États-Unis, a-t-il estimé, «alors comment peut-il justifier le fait de dire au Royaume-Uni d'accepter une telle situation en Europe?».

À un peu plus de trois mois du référendum, les sondages indiquent que le vote sera serré. «Rester» dans l'UE récolterait 51 % des voix et «partir» 49 %, selon une moyenne réalisée par le site whatukthinks.org, mais environ 20 % de la population reste indécise.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos