AFP

Des agressions sexuelles aussi à Zurich et Helsinki

Des agressions sexuelles aussi à Zurich et Helsinki

Photo Archives / AFP

GENÈVE - Plusieurs femmes ont porté plainte à la suite d'agressions sexuelles commises dans la nuit de la Saint-Sylvestre à Zürich, a annoncé jeudi la police de la ville, qui fait un parallèle avec ce qui s'est passé dans plusieurs villes d'Allemagne.

«Plusieurs plaintes pour vols et agressions sexuelles ont été déposées», a-t-elle indiqué dans un  communiqué.

Environ 25 vols ont été signalés durant la nuit du 31 décembre, alors que quelque 120 000 personnes se pressaient autour du lac de la ville.

En enquêtant sur ces vols, la police a découvert que plusieurs victimes ont aussi fait état d'agressions et de violences sexuelles. Une demi-douzaine de femmes ont indiqué avoir été encerclées et soumises à des attouchements par «plusieurs hommes à la peau sombre», qui s'étaient mêlés à la foule.

«C'est un scénario un peu identique» à ce qui s'est passé à Cologne et dans d'autres villes allemandes, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police, Margo Cortesi. Il a cependant souligné que le nombre des victimes, bien qu'inhabituel pour la Suisse, n'était pas comparable avec les dizaines de femmes ayant accusé des migrants de les avoir agressées. 

Dans la seule ville de Cologne, plus de 120 plaintes ont été enregistrées, dont deux pour des viols. 

La police zurichoise, qui a ouvert une enquête, a lancé un appel à témoins et demandé à d'éventuelles autres victimes de venir porter plainte.

La police a précisé que la plupart des plaintes avaient été déposées dans les dernières 24 heures.

Aussi à Helsinki

La nuit de la Saint-Sylvestre a donné lieu à un niveau inhabituel de harcèlement sexuel à Helsinki, a annoncé jeudi la police finlandaise, qui avait reçu des mises en garde mettant en cause des demandeurs d'asile.

Des forces de sécurité en patrouille la nuit du 31 décembre ont constaté de «nombreux faits de harcèlement sexuel» sur une place centrale de la capitale finlandaise, où 20 000 fêtards s'étaient réunis, sans toutefois qu'aucune plainte n'ait été déposée.

Trois cas d'agressions sexuelles ont en revanche été rapportés, dont deux ont donné lieu à des plaintes, dans la plus grande gare d'Helsinki, où s'étaient rassemblés quelque 1 000 demandeurs d'asile, pour la plupart irakiens, selon un communiqué de la police. Les suspects, trois demandeurs d'asile, ont été placés en détention. 

«Il n'y a pas eu de tels cas de harcèlement lors de la nuit du Nouvel An de l'an dernier, ni en d'autres occasions... C'est un phénomène totalement nouveau à Helsinki», a déclaré à l'AFP Ilkka Koskimaki, le chef adjoint de la police de la ville. 

La police a indiqué dans un communiqué qu'elle s'était préparée «de manière exceptionnelle» après avoir reçu des informations selon lesquelles «des demandeurs d'asile auraient eu des projets similaires à ceux concernant la gare de Cologne», en Allemagne.

La police de Cologne a affirmé jeudi avoir identifié «seize suspects», en grande partie «originaires d'Afrique du Nord», et enregistré 121 plaintes après des dizaines d'agressions de femmes survenues la nuit du Nouvel An, qui ont profondément choqué l'Allemagne.

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos