AFP

Ferry en feu: un avion de l'armée grecque pour sauver les rescapés

Ferry en feu: un avion de l'armée grecque pour sauver les rescapés

Photo d'archives du Norman Atlantic.Photo Paolo Gangemi / Reuters

Dernière mise à jour: 28-12-2014 | 21h39

Un appareil C-130 de l'armée de l'air grecque est arrivé dans la nuit de dimanche à lundi à Lecce en Italie pour récupérer des rescapés grecs du ferry en feu Norman Atlantic, a annoncé le ministère grec de la Défense. 

L'avion doit transférer en Grèce des rescapés grecs, qui sont attendus à Brindisi à bord du cargo Spirit of Piraeus ou des hélicoptères qui participent à l'opération de sauvetage, selon cette source.

Le Spirit of Piraeus, battant pavillon singapourien, était attendu à Brindisi lundi à l'aube avec à bord 49 rescapés, dont plus d'une vingtaine sont des Grecs, selon une source proche du dossier.

À Brindisi, des membres de la protection civile et d'autres services de secours ont dressé des tentes dans le terminal passager du port, afin d'accueillir ces rescapés.

Depuis qu'un incendie s'est déclaré dimanche à l'aube à bord du Norman Atlantic alors qu'il faisait route entre la Grèce et l'Italie, une gigantesque opération de sauvetage a été lancée par les autorités maritimes italiennes, grecques et albanaises. 

Au total 197 passagers des 478 majoritairement grecs ont jusqu'à présent pu être extirpés du Norman Atlantic, un ferry construit en 2009, battant pavillon italien et affrété par la compagnie grecque Anek, selon le dernier bilan communiqué par les gardes-côtes italiens à 1h 00.

Un passager grec est mort en glissant ou en se réfugiant en bas d'une rampe d'amarrage. Plusieurs personnes souffrant essentiellement de déshydratation et d'hypothermie, dont l'épouse de cet homme, ont de plus été transportées vers Brindisi par hélicoptère.

Six hélicoptères de la marine italienne ont assuré les évacuations, avec un maximum de 6 ou 7 personnes par rotation et des conditions encore plus délicates de nuit. Mais les cinq dernières personnes secourues l'ont été à bord d'une navette des gardes-côtes, sans intervention d'un hélicoptère.

Les autorités italiennes ont mobilisé quatre remorqueurs dans le but de ramener le Norman Atlantic à Brindisi une fois les passagers et membres d'équipage évacués, mais envisageaient aussi un remorquage vers l'Albanie, plus proche, en cas de besoin.

Le feu sur le ferry s'est déclaré dans l'emplacement réservé aux véhicules, par une mer démontée et des vents violents, alors que le bateau assurait la liaison entre Patras, situé dans le sud-ouest de la Grèce, et Ancône, dans l'est de l'Italie. 

Une noria de navires des marines italienne, grecque et albanaise, d'hélicoptères grecs et italiens, et de bateaux de commerce naviguant sur zone, participaient aux secours depuis presque 24 heures.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos