Le bureau du Dalaï Lama confirme la 100e tentative d'immolation

Par

Le Dalaï Lama, chef spirituel des Tibétains. Photo Toru Yamanaka / AFP

NEW DELHI - Le bureau du Dalaï Lama a confirmé que la tentative d'immolation d'un moine au Népal mercredi était le 100e cas recensé depuis 2009 pour protester contre l'administration chinoise.

«Nous pouvons confirmer qu'il s'agit de la 100e tentative d'immolation», a déclaré à l'AFP un représentant du bureau du chef spirituel des Tibétains, Tempa Tsering. La décision du moine de mettre le feu à ses vêtements est «très malheureuse», a-t-il ajouté.

Le Dalaï Lama a fui le Tibet en 1959 après l'échec d'un soulèvement antichinois et il vit depuis à Dharamsala, dans le nord de l'Inde, où est basé le gouvernement tibétain en exil.

«Nous nous sentons très triste de ce qui s'est produit. L'administration tibétaine appelle depuis longtemps la population à s'abstenir de telles mesures extrêmes», a déclaré M. Tsering.

Mercredi matin, cet homme s'est arrosé d'essence avant de mettre le feu à ses habits dans un restaurant au Stupa de Boudhanath, l'un des sites bouddhistes les plus vénérés dans le monde qui se situe dans la capitale népalaise, Katmandou, a annoncé à l'AFP un porte-parole de la police, Keshav Adhikari.

«À environ 08h20, un homme d'une petite vingtaine d'années est arrivé dans un restaurant dans l'enceinte du Stupa de Boudhanath. Il est allé directement aux toilettes et s'est versé de l'essence sur le corps et s'est immolé», a détaillé ce porte-parole.

Quelques touristes qui prenaient leur petit-déjeuner ont crié à l'aide et des policiers qui patrouillaient dans le secteur ont été alertés, a-t-il ajouté.

«Les policiers ont éteint les flammes et l'ont emmené à l'hôpital. Il est dans un état critique, tout son corps a été la proie des flammes. Il a essayé de parler à l'hôpital, en vain», a indiqué M. Adhikari.


Vidéos

Photos