Contrôle des armes d'assaut renforcé

État de New York - Contrôle des armes d'assaut renforcé

Le gouverneur démocrate de New York, Andrew Cuomo.Photo: Archives Reuters

NEW YORK (États-Unis) - L'État de New York a décidé de renforcer considérablement sa loi sur le contrôle des armes d'assaut, un mois jour pour jour après le massacre de l'école élémentaire de Newtown (Connecticut).

Le Sénat républicain de l'État a voté lundi à une large majorité de 43 contre 18 voix des mesures présentées comme les plus restrictives des États-Unis, a indiqué la Chambre haute lundi juste avant minuit sur son compte Twitter.

La Chambre des représentants démocrate de l'État doit se prononcer sur le texte mardi.

Le gouverneur démocrate de New York, Andrew Cuomo, qui a introduit la loi, a vu dans le vote du Sénat un «signal fort, unissant les deux partis, pour relever ensemble les défis auxquels sont confrontés notre État et notre Nation, avec ces trop nombreux et absurdes actes de violences par armes à feu».

«Les habitants de cet État ont appelé à l'aide contre la violence par armes à feu, et je crois que c'est fait maintenant», a constaté M. Cuomo, parfois cité comme possible candidat à la présidence en 2016.

Ce vote au premier jour de la nouvelle session du congrès de l'État de New York intervient quelques heures après que le président Barack Obama s'est prononcé en faveur d'une interdiction fédérale sur les armes de type militaire et la limitation des chargeurs à grande capacité.

La nouvelle loi new-yorkaise («NY SAFE») comble plusieurs lacunes dans la loi existante dans l'État de New York, déjà l'un des États ayant la législation la plus stricte en matière d'armes à feu.

Les fusils d'assaut y sont théoriquement interdits, mais la loi compte tellement de «trous» et est si compliquée qu'elle est «inapplicable», avait expliqué M. Cuomo lors de la présentation du texte.

Il réduit la taille maximale du chargeur de 10 à 7 balles et étend l'obligation de vérification des antécédents des acheteurs à toutes les ventes, y compris les transactions privées.

La nouvelle loi permettra également d'empêcher les personnes souffrant de maladie mentale d'avoir accès aux armes et donne plus de pouvoir aux juges pour les obliger à se faire soigner.

En réaction aux critiques qu'avait suscité ce projet de loi, M. Cuomo avait insisté, lors de son discours annuel sur l'état de l'État de New York, sur le fait qu'il ne s'agissait pas de prendre leurs armes aux Américains mais d'instaurer une réglementation «équilibrée».

Le débat sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis a été relancé le 14 décembre par la tuerie de Newtown (Connecticut), dans laquelle 20 enfants ont été criblés de balles par un jeune déséquilibré de 20 ans, qui avait forcé l'entrée de leur école avec un fusil d'assaut.


Vidéos

Photos