Accord budgétaire entre Maison Blanche et républicains

Dernière mise à jour: 31-12-2012 | 21h45

WASHINGTON - La Maison Blanche et ses adversaires républicains sont parvenus à un accord budgétaire lundi soir, permettant d'envisager aux Etats-Unis d'éviter de justesse la cure d'austérité forcée du «mur budgétaire», a indiqué un responsable démocrate à l'AFP.

De même source, le vice-président Joe Biden et le chef de la minorité républicaine au Sénat Mitch McConnell ont conclu un compromis qui augmentera les impôts des Américains les plus aisés et repoussera de deux mois toute coupe dans les dépenses.

Cet accord devra encore être entériné par le Sénat à majorité démocrate et la Chambre des représentants aux mains des républicains. M. Biden s'est déplacé lundi soir au Capitole pour convaincre les sénateurs démocrates, avec lesquels il a siégé pendant 36 ans, d'accepter ce marché.

Si les deux assemblées donnent leur feu vert, les Etats-Unis éviteront in extremis le «mur budgétaire» qui leur était promis, cocktail de hausses d'impôts dues à l'expiration des cadeaux fiscaux hérités de la présidence de George W. Bush et de coupes drastiques dans les dépenses, fruit d'un marchandage datant de 2011 au Congrès.

Vu le manque de temps pour organiser des votes, la Chambre a déjà renoncé à se prononcer lundi sur un éventuel texte, ce qui signifie que la collision avec le «mur budgétaire» aura techniquement lieu à minuit.

Mais ses conséquences, toujours en cas d'accord rapide des deux assemblées, seraient limitées puisque mardi est un jour férié où les administrations et les places financières seront fermées.



Vidéos

Photos