Hugo Chavez annonce une nouvelle rechute de son cancer

Venezuela

Hugo Chavez Photo Archives / AFP

CARACAS - Le président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé samedi soir une nouvelle récidive de son cancer, nécessitant «une nouvelle intervention chirurgicale» à La Havane où il partira dès dimanche.

M. Chavez, âgé de 58 ans et au pouvoir depuis 1999, a désigné son vice-président Nicolas Maduro comme son possible successeur, demandant aux Vénézuéliens de voter pour lui s'il était lui-même déclaré inapte à l'exercice de ses fonctions.

«À cause de quelques autres symptômes, nous avons décidé avec l'équipe médicale de procéder à des examens (...) et, malheureusement, dans ce bilan exhaustif, est apparue la présence de quelques cellules malignes récentes», a déclaré M. Chavez sur une chaîne de radio-télévision.

«Il est absolument indispensable que je subisse une nouvelle intervention chirurgicale et elle doit intervenir dans les prochains jours», a-t-il ajouté. Ses médecins avaient même préconisé qu'elle ait lieu dès la fin de semaine, a-t-il révélé.

«Si quelque chose arrivait qui me fasse déclarer inapte de quelque manière, Nicolas Maduro est en situation d'assumer, comme l'impose la Constitution, la période» d'intérim avant la convocation de nouvelles élections. «Vous élirez Maduro président de la République si vous agissez selon mon sentiment», a déclaré Hugo Chavez.

Après avoir été réélu haut la main le 7 octobre dernier, le chef d'État s'est éclipsé de la vie publique en raison de ses problèmes de santé qui ont débuté avec le diagnostic d'un cancer mi 2011 et duquel il s'est déclaré guéri à deux reprises.

Hugo Chavez était parti à l'improviste à La Havane dans la nuit du 27 novembre pour y suivre des séances d'«oxygénation hyperbare», dont l'objet n'a pas été dévoilé officiellement.

Le président vénézuélien, qui s'est à deux reprises ces derniers mois déclaré guéri de son cancer, était revenu vendredi matin à Caracas. Il n'a pas donné de détail sur le traitement médical qu'il a subi à La Havane, où il a suivi l'intégralité de ses traitements médicaux et opérations depuis juin 2011.

Les rumeurs se sont multipliées récemment sur son réel état de santé, gardé jalousement secret par les autorités. Cette incertitude a été alimentée par son absence vendredi au premier sommet des chefs d'État du Mercosur depuis l'adhésion de son pays au marché commun sud-américain, le 31 juillet.



Vidéos

Photos